Forums des assistantes maternelles et des parents employeurs

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Charte du forum, Comportement & Modération : cliquez ici
Accèdez directement à l'index articles & infos du forum : cliquez ici
Découvrez : le club privilège - les petites annonces gratuites - les activités et coloriages gratuits

#21 22-11-2009 17:56:57

valica
Membre
Lieu : quelque part toujours ailleurs
Inscription : 05-02-2008
Messages : 5 832
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

alors mes p'tites astuces perso (pour certaines tirées et adaptées d'un livre de recette à l'usage des parents qui cherchent des alternatives et que j'ai déjà cité maintes fois )

1 - Gamin qui veut avoir le dernier mot.
J'en ai un joli spécimen à la maison.
Elle a 4 ans possède un langage imagé et varié, et un raisonnement qui provoque l'admiration à l'extérieur et l'"exténuation" à la maison...

Il y a quelques temps je me suis entendue lui dire sur un ton plus que très ferme :"tu ne répond pas que je te gronde"
réaction : "mais maman tu vas me gronder encore plus si je te répons pas quand tu me parles!" ......
grand moment de solitude vu que je lui enseigne à ne pas se défiler et à assumer les conséquences de ses actes...
Je lui ai demander d'arrêter d'être insolente..... et forcément elle m'a demandé la définition.......  que faire à part retrouver son calme et lui expliquer... ?

Suite à ça je me suis demandé comment j'allais gérer cette obstination à avoir le dernier mot... voilà ce que j'ai fait :

  étape 1 : Je me demande à MOA qu'est ce qui est le plus important :
- que je parle la dernière ou qu'elle intègre ce que je lui demande?
- que je parle la dernière ou qu'elle me témoigne du respect?
 
Partant du fait que ce n'est forcément pas de parler la dernière, mais d'être respectée en tant qu'adulte et mère et que ma "leçon" soit retenue... je suis passée à
    l'étape 2 : être claire avec moi-même et avec elle :  désormais

- avant d'exiger d'elle quoi que ce soit, je "tourne quelques fois ma langue dans ma bouche" à savoir que je m'interroge sur l'opportunité de ma demande, je me demande si elle est réellement adapté à la situation, et à sa capacité à la comprendre et à la retenir. Ca va beaucoup plus vite que vous ne pensez.

- quand j'emet une exigeance je commence par la prévenir que je vais prendre le temps nécessaire pour la lui expliquer mais que je n'y reviendrai pas plusieurs fois

- J'explique le pourquoi

- Dès lors qu'elle commence sa partie de ping pong verbal, j'écoute d'abord si l'un de ses propos nécessite une réponse (mal compris la consigne ou sa justification par exemple) et dans ce cas je réponds (une fois)

- Si elle part dans ces "je verrai pas pourquoi toi tu pourrai faire ce que tu veuxet moi non" ou autre tentative d'avoir le dernier mot. Je ferme mes oreilles, je tourne mes talons et je me met sur "off".

- Si elle revient trop à la charge et que ça devient trop pénible. Je me retourne, me met acroupie à sa hauteur la regarde dans les yeux et lui répond :
"Tu as le droit de n'être pas du même avis que moi. tu as le droit d'être en colère et de l'exprimer. tu as les mêmes droits que moi. tu as même le droit de te tromper et de penser que je ne fais que ce que je veux et que ce n'est pas juste. Mais moi j'ai le droit de croire que tu n'es pas bête, et que tu as très bien compris ma demande. Moi j'ai le droit de croire que tu sais très bien où es ton intérêt entre faire ce que je te demande et ne pas avoir une maman fachée ou continuer à n'en faire qu'à ta tête et devoir ensuite assumer les conséquences... maintenant comme  tu as le droit de continuer à râler et moi d'avoir envie d'être tranquille, on va se faire mutuellement plaisir, j'accepte que tu râles et toi tu me laisses tranquille"  et je la conduit gentiment dans sa chambre pour qu'elle râle tout son saoul et moi je retourne vaquer à mes occupations.

Pour l'instant ça marche.  J'ai eu à le faire aussi sur un de mes loulous, le genre "cause à mes pieds ma tête est ailleurs".  Dans son cas je le prenais en poids et en volume, je le mettais devant la tâche qu'il avait à accomplir et je restais acroupie face à lui et j'attendais. Pas spécialement en colère, juste plantée là, genre paysage qu'on va se dépécher de se lever du millieu!

    l'étape 3 : Et quand vraiment ça insiste trop : 
Je lâche négligemment "Tu tiens absolument à n'en faire qu'à ta tête et à ne pas faire ce que je te demandes. C'est bien. Tu sais que tu m'as poussée aux limites de ma patience. Je ne vais pas punir ni tapper. Mais souvient toi bien de ce qui est en train de ce passer car tu auras bientôt l'occasion d'assumer les conséquences de ton entêtement"

Là ça bougonne dur, mais ça s'execute.
Chacun ayant eu l'occasion de vérifier que je met mes avertissements à exécution.

En l'occurence, je continue comme si de rien était. Dès qu'ils demandent quoi que ce soit je fait la sourde oreille. Je ne répond qu'aux choses vitales (couche sale pour loulou par exemple) mais très froidement, mécanique. Toutes les autres requêtes passent "à l'as".
Ils finissent toujours par demander "pourquoi tu fais ça?", réponse "moi je fais comme toi, que ce que je veux ! et toi tu assumes les conséquences de ta désobéissance de tout à l'heure"   Je les laisse ruminer sans rien ajouter et en conservant mon attitude.
Les excuses arrivent très vite, généralement assorties de suppliques pour redevenir normale !!!  Je leur dit que j'accepte les excuses et que je vais réfléchir pour le reste. J
e ne les fais pas marroner longtemps car ce ne serait pas juste, mais je tiens à ce qu'ils s'inquiètent un peu de la suite.
Puis, j'accepte de faire la paix avec eux. J'ai mis un petit rituel physique en place. Mais juste avant je leur rappelle que la prochaine fois ce sera pire.


Je ne crois pas que ça marcherai sur tous les gamins. Mais ça peut être essayé. Ca demande un peu d'énergie au tout départ, ensuite, sans être reposant, c'est moins usant que de s'énerver et d'en arriver à une tappe.

Je suis consciente qu'il y a des situations pour lesquelles c'est innaplicable.
C'est juste une astuce parmis d'autres


v5cs   Je cherche l'inspiration et je reviens...

Hors ligne

#22 23-11-2009 11:14:16

valica
Membre
Lieu : quelque part toujours ailleurs
Inscription : 05-02-2008
Messages : 5 832
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

2 - le genre qui présente une surdité sélective hmm

le gamin qui fait celui qui n'entend pas.  On peut répéter 50 fois ... ça glisse ....

étape 1 : Je me demande à MOA qu'est ce qui est le plus important :
Bien avant que la tension ne s'installe
Je m'assure du bien fondé de ma demande.
Une fois sûre de moi.

étape 2 : j'entre dans son jeu :
Je prononce à peine moins fort une petite phrase qu'il ne pourra pas laisser échapper, genre "veux tu du chocolat?" ou "si on sortait la peinture" etc.
Forcément il va réagir.
Là, accroupie à sa hauteur, je lui tend les bras comme pour un câlin, l'idée n'est pas ni de le câlilner hypocritement, ni de le maintenir de force, mais de placer un cadre matériel physique et rassurant. Je ne le maintien pas, mais je l'empêche de se défiler, et je le fais avec tendresse.
Et je lui dis "veux tu me répéter ce que je t'ai demandé?" "veux tu du chocolat" "exact! mais juste avant, je l'avais même dit un peu plus fort, que t'avais-je demandé?" "........silence........." ou " tu m'a demandé de......"
et je répond. "Je sais que tu entends très bien, tu n'as pas de problème avec tes oreilles. En revanche tu n'as pas envie de m'écouter c'est différent. Pourtant il va bien falloir que tu m'écoutes, sinon à mon tour je n'écouterai plus ce que tu me demandera. Là maintenant, je sais que tu m'entends et que tu écoutes, alors tu vas te dépécher de faire ce que je t'ai demandé. Si c'est trop difficile pour toi  il suffit de me le dire et je peux t'aider ou te montrer comment faire. Nous y allons..." et sans lui demander son avis, je l'accompagne. Je commence et l'invite à poursuivre, puis je le laisse faire en l'encourageant, ou le guidant.

Là encore, je sais que ça ne marche pas avec tous, mais avec certains, et pas forcément ceux que l'on crois. J'avais obtenu du résultat avec ma terreur de péri !!


v5cs   Je cherche l'inspiration et je reviens...

Hors ligne

#23 23-11-2009 11:49:11

valica
Membre
Lieu : quelque part toujours ailleurs
Inscription : 05-02-2008
Messages : 5 832
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

J'en devine d'ici qui ont du mal à accepter l'étape 1 : celle de la remise en question par soi-même de la légitimité de ma demande!!!

voici pourquoi et par l'exemple :

"va ranger ta chambre"
"ouai! tout à l'heure"
"non! tout de suite"
"mééééé, je joue là, je le ferai après, c'est pas encore l'heure du repas!"
"ce n'est plus l'heure de jouer  (variante : "je ne te demande pas ce que tu fais" ) je t'ai demandé de ranger la chambre et tout de suite!"

je stoppe, vous connaissez la suite, le ton qui monte, les portes qui claques, les nom d'oiseaux et le reste ......


Je transpose :
- il est 19h je suis en train de répondre à sujet passionnant sur le forum. nous mangeons habituellement à 19h30 et le diner est prêt.
- mon homme entre en me disant :
- "on passe à table tout de suite (s'il te plait)"
- "un instant (s'il te plaît), je fini mon post et j'arrive"
- "c'est pénible ton forum!"
- "mais il n'est que 19h, tu étais dans le jardin et les enfants jouent, je ne vois pas en quoi ça te déranges!"
- "j'ai envie de manger maintenant"
- "ffffffffffffffffffff commence à dresser le couvert et j'arrive
"

.....................  la suite :

1 -
lui : "t'es toujours sur ton ordi"
elle : "t'es jamais content"
.......... etc................ crescendo
2 -
lui : "excuse moi chérie, mais ce soir j'aimerai ne pas rater le début du reportage sur la fessée à la TV" 
elle : "ah oui c'est vrai, si tu veux bien mettre le couvert, je me dépèche de terminer juste cette réponse et j'arrive. Je me reconnecterai plus tard.
ou
lui : "je suis désolé de te bousculer mais ce soir j'ai particulièrement faim, à midi à la cafète ce n'était pas terrible" 
elle : "je suis navrée pour ton repas à midi. Veux tu s'il te plait appeler les enfants pour qu'ils aident à dresser le couvert et leur dire que nous dinons plus tôt pendant ce temps je termine ma phrase et je met l'ordi sur pause, j'y reviendrai plus tard"

A quoi tient une soirée réussie ou une soirée gâchée?
- au s'il te plait que zhom ou nous même avons oublié dans une demande
- au ton sur lequel chacun s'est exprimé
- à la considération que chacun a eu pour l'autre et ses besoins
- à la bonne volonté que chacun a mis pour modérer sa propre demande et satisfaire celle de l'autre
ça c'était un dialogue entre adulte après une journée de travail à l'approche de l'heure du repas.  Du courant, du banal, du quotidien.... 
........comme nos "prises de tête avec les enfants"

Donc pour revenir au premier exemple : je commence par me demander :

1 - qu'est ce qui est important ?
      - que la chambre soit rangée, là immédiatement parce que je l'exige, au risque d'interrompre une activité qui pour moi est forcément secondaire, mais importante pour lui ?
      - ou que la chambre soi rangée avant un moment clé (qu'il aille se coucher par exemple)?

2 - pourquoi le fait que sa chambre soit rangée est si important pour moi?
       - parce que j'en ai marre de voir de tout, de partout?
       - ou parce que je risque de glisser 20 fois sur une petite voiture, un légo et une robe de poupée en allant fermer ses volets?

Me poser ces questions n'invalide pas la légitimité de ma demande. Ca lui donne de la valeur.  Cela va me permettre de lui donner envie de la trouver légitime et d'y répondre.

"Jules, veux tu aller ranger ta chambre s'il te plait"
"ouai! tout à l'heure"
"j'aimerai que tu le fasses maintenant"
"mééééé, je joue là, je le ferai après, c'est pas encore l'heure du repas!"
"Jules, je te demandes de le faire maintenant car je sais que ça va être long et si tu traines tu passeras encore à table après tout le monde et te souviens tu que nous avons décidé ensemble que ça n'arriverai plus?" 

ou:
"Jules quand je vais venir fermer les volets je risque de m'embroncher sur tes jouets et je ne tiens pas à me blesser, et toi?"
ou :
"Jules, il reste 30 mn avant le repas.  Je comrends que tu ai envie de terminer ce que tu as commencé. Mais je compte sur toi pour que ta chambre soit rangée avant de passer à table. Dans 5 mns je te rappellerai l'heure pour que tu n'oublie pas de la regarder. Te souviens tu que si ta chambre n'est pas rangée avant le repas, tu iras te coucher sans manger!"

Jules se trouve systématiquement devant une question à laquelle il est invité à répondre. Il n'a pas le champ libre pour riposter un refus, mais une question claire dont la réponse sera pour lui une voie concernant son attitude.

Rien n'empèche non plus à un moment de dire que si on tient à ce que la chambre soit rangée avant le repas c'est parce qu'après il n'aura pas le temps de le faire avant d'aller dormir, et qu'il faut que sa chambre soit rangée pour qu'on puisse nous demain matin la balayer ou la laver (etc.) et que s'il tient à retrouver ses affaires à leur place mieux vaut qu'il les range car si c'est nous qui le faisons, notre impatience risque de nous conduire à les confisquer pour un temps plus ou moins long....

Ce genre de discussions n'est absolument pas plus longue et nettement moins stressante qu'un affrontement susceptible de terminer sur une punition ou une tappe, et forcément de la mauvaise humeur.

Et là ça marche très très souvent.
Simplement parce que l'exigence a été expliquée et que l'enfant en mesure sa légitimité.
Simplement aussi parce que l'enfant a été entendu dans son propre désir.
Simplement encore parce que notre demande est mesurée et pas exagérée...

Dernière modification par valica (23-11-2009 12:00:02)


v5cs   Je cherche l'inspiration et je reviens...

Hors ligne

#24 23-11-2009 15:02:06

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

super Valica!!!Merci pour ta générosité.
Je viendrai dès que j'ai un peu plus de temps pour donner les miennes.


tdnr.jpg

Hors ligne

#25 23-11-2009 15:41:09

maryrose50
Membre
Lieu : normandie
Inscription : 09-05-2008
Messages : 2 117

Re : sans fessée comment faire?

creamymagie a écrit :

il ya frustration et frustration wink
et il y a surtout des milliers d'enfants qui réagiront tous différement !

j'en ai une, détourner l'attention, répondre a ses besoins, dire non fermement mais avec douceur : ça a suffit....le reve en somme wink
meme si elle braillait a chaque fois....meme si chez elle ça fonctionnait a coup de fessé....chez moi s'était top

j'en ai un autre, il continuait de foncer sur son objectif, le non il l'ignorait en tournant la tete, si on l'incitait a nous regarder en lui dirigeant un peu le menton s'était les yeux qui partaient dans les coins !!!
j'avoue avoir tenté mainte et mainte fois de lui proposer un truc tout autant sympa que mettre les doigts dans la prise
et ça on a beau adapter l'environement, ça reste !!! et encore que je ne fait pas parti des personnes qui mette la maison sur piloti, partant du principe que j'ai peut de chose tentante....mais que mon PC est et restera au sol et que l'enfant apprendra qu'on ne joue pas avec ce bouton là tongue
lui proposer du dessin, de la lecture, de la pate a modeler : 1min maxi !!! ensuite il se carapate !
j'ai été bien souvent désarmé....
...et les parents bien plus !!!! car ils ont tardé a dire non wink
résultat après qu'il est explosé des CD chez eux et chez moi, bousillé du matériel de sono chez eux....la maman disait non + tape sur la main + éloigne
je ne souhaitais pas le faire et j'ai refusé ce que me proposait la maman hmm
mais au final, un jour agacé, j'y suis venue !
pas très très fière j'avoue....j'ai expliqué le soir a la maman "si seulement nous avions d'autre possibilité...."
j'ai du le faire 5 fois en tout.
j'ai honte de le dire, mais ça a été efficace : en 15j il a cessé de foncer sur les prises, mes CD ou mes livres, de manger la télécommande, de tirer les fils du PC....etc
il avait 13 mois.

si pour une prochaine vous avez des solutions a me proposer pour que je ne soit pas amené a renouvelé....je suis preneuse wink
mais si rien ne marche....je dois bien avoué que ça a été efficace !!!

pour ma part j'ai été élevé a la tape sur les mains...s'était l'époque on va dire tongue
je n'en garde aucun traumatisme, aucun plaisir a le faire a mon tour non plus
donc je ne pense pas que ces gestes que nous avons eu lui seront préjudiciable a ce point....
...meme si je suis parfaitement d'avis qu'il est préférable de ne pas y avoir recours

d'accord avec toi ,c'est très dur d'etre parent et les enfants réagissent différement ,j'en ai lu des livres comment bien élevé son enfant etc.... moi j'ai jamais la réponse donc je cherche toujours et tout laisser faire aux enfants surement pas car c'est pas la vrai vie!!! donc moi c'est surtout le coin et tape sur les mains de temps en temps ,je sais j'entends d'ici ohhhh la méchante !!! moi pour mon grand quand il a dépasser les limites c'est des lignes!!!

Hors ligne

#26 23-11-2009 15:46:43

valica
Membre
Lieu : quelque part toujours ailleurs
Inscription : 05-02-2008
Messages : 5 832
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

pour rappel :
refuser les sanctions physiques de quelques nature et intensité que ce soit (rouste, fessées, claque ou simple tappe wink  )  ne signifie pas
"tout laisser faire aux enfants" ni
"laisser les enfants décider de tout" ni
"ne pas exercer d'autorité sur les enfants" ni
"ne pas leur apprendre à assumer les conséquences de leurs actes",

donc refuser tappes ou fessées ne signifie pas baisser les bras wink

et celles qui soutiennent cette "théorie" déploient leur énergie ici, dans cette discussion, à vous faire partager leurs propres expériences pour soutenir cette "théorie" et montrer qu'en dehors de la théorie nous mettons en pratique... avec, bien sûr....  les limites naturelles liées aux tempéremment des enfants et des adultes en présence !  smile

Nous nous appliquons notamment à démontrer qu'il faut PARLER pour que les enfants écoutent, comprennent, acceptent. Et qu'il est bon aussi d'ECOUTER ce qu'ils ont à exprimer, pour que les enfants nous parlent au lieu de vociférer, au lieu de taper, au lieu de désobéir, au lieu de casser...  wink

Dernière modification par valica (23-11-2009 15:50:13)


v5cs   Je cherche l'inspiration et je reviens...

Hors ligne

#27 23-11-2009 18:04:00

Poup
Membre
Inscription : 30-04-2008
Messages : 2 455
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

valbad a écrit :

Juste un truc qui me chiffonne big_smile
le truc de laisser l'enfant manger autant de fois qu'il veut et en quantité qu'il veut dans la journée, c'est une blague???  big_smile

Je me suis posée la même question que toi mais je pense qu'ici on parle du tout-petit. wink


signat11.gif
J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…(A. de St Exupéry)

Hors ligne

#28 23-11-2009 18:53:16

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

Aller, une autre exemple:

Ma fille 28 mois a décidé, il y a un peu plus d'un mois de n' plus aller au lit, ni dormir pour la sièste, pourtant, je vois bien qu'elle est fatiguée.

Moi, comme je vois qu'elle est vraiment fatiguée, je me dis, elle en a besoin, il faut qu'elle dorme.
Mais quand je la couche, 5 minutes aprés, tel un petit diable sortant da sa boite, elle ressort de sa chambre. J'ai beau lui dire que je vois qu'elle est fatiguée et que si elle se relève je la recoucherai, elle recommence.
Je me fâche, rien n'y fait, je reste avec elle pour l'endormir, histoires, chansons...rien n'y fait... Et là, j'ai très envie de lui mettre une fessée!!!
Je resiste.
Toujours rien, et maintenant elle refait pipi au lit, la journée aussi, elle fait des bêtises et me fait lire en permanance l'histoire d'un petit garçon qui à trés envie de faire des bêtises, de plus en plus...

Là je dis stop.
Je m'arrête. J'analyse la situation qui commence à s'envenimer.

Depuis un peu plus d'un mois je l'amène à la halte garderie, elle est très en colère, car pendant ce temps, je m'occupe du petit garçon que je garde.

Cette été aussi pendant un moment elle n'avait plus envie d'aller se coucher. J'avais pensé qu'elle avait peur du noir et j'avais eu une idée.
Un soir je lui avait dit après le reps du soir:
Ce soir, on va voir la nuit!

Et hop, on s'habille, on prend une lampe torche et nous voilà partie.
On observe la lune, les étoiles, les lucioles...

Et miracle, tout rentre dans l'ordre!

Alors je me dis, il faut à nouveau créer une rupture dans cette situation inextricable qui s'envenime, pour que chacun puisse faire autrement.

Alors un soir je lui dis, non, ce soir tu ne vas pas te coucher, tu reste avec nous.
étonnement de ma fille.
Ce soir, on fait un jeu.
Vers 9 heures et quart, elle va se coucher sans problème.
A partir de ce moment, finit les pipis, de jours comme de nuit, instantanement, comme par magie.
Pour le soir, plus de conflit pour aller se coucher, elle rouspète un peu pour la forme, mais reste dans son lit et s'endort.
Pour la sièste, de temps en temps elle ne veut pas aller se coucher.
Le soir elle est de super mauvaise humeur, alors je le lui rappelle et je lui dis que son père et moi ne le supporteront pas, je le lui rappelle aussi le soir quand elle commence à rouspéter, lui indiquant que c'est un effet du manque de sommeil.

Pour l'instant, j'en suis là. Je prends patience, je sais que cela va s'arranger.

Alors, plusieurs choses au sujet de cet exemple:

Répondre ''ailleurs'', de manière différente de ce à quoi s'attendrait l'enfant, le surprend, créé une rupture qui permet a chacun de se positionner différemment, de sortir d'un bras de fer stéril où chacun campe sur ses positions.

Il est normal et important, ,j'ai même envie de dire qu'un enfant dépasse les limites, désobéisse. C'est comme cela qu'il va en comprendre le sens et qu'il apprendra à les respecter.
Qu'est-ce qu'il se passe si je dépasse la limite. (ici, dans l'exemple:si je ne dorts pas, je suis fatiguée.)

Faire l'expérience d'un cadre non rigide, où l'on peut, exeptionnellement, déroger à la régle, lui permettra également de faire l'expérience qu'il n'est pas un objet, une chose dont on fait ce que l'on veut.


tdnr.jpg

Hors ligne

#29 23-11-2009 18:59:18

media
Membre
Lieu : La Rochelle
Inscription : 24-01-2007
Messages : 26 517
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

tu cites =Vers 9 heures et quart, elle va se coucher sans problème... et tu trouves que 9h et quart et une heure confortable pour une petite de 28 mois ? big_smile

tu fais ce que tu veux certes ladybug mais je pense que ta fille te pousses voir jusqu'où tu peux aller dans tes limites ( qui sont tres larges d'ailleurs) je pense qu'il faut que tu sois plus ferme avec elle .. pour le moment c'est 9h14 et apres que fera tu si elle ne veut pas se coucher à 21h30 ? smile


C EST NONOEL ........ IL NEIGE SUR MEDIA YYYYYYYYYYYYYEAAAAAAAAH BIP BIP NNNNNNNNIIIIIIIOOOON

Hors ligne

#30 23-11-2009 19:20:55

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

media a écrit :

tu cites =Vers 9 heures et quart, elle va se coucher sans problème... et tu trouves que 9h et quart et une heure confortable pour une petite de 28 mois ? big_smile

tu fais ce que tu veux certes ladybug mais je pense que ta fille te pousses voir jusqu'où tu peux aller dans tes limites ( qui sont tres larges d'ailleurs) je pense qu'il faut que tu sois plus ferme avec elle .. pour le moment c'est 9h14 et apres que fera tu si elle ne veut pas se coucher à 21h30 ? smile

Je ne te demande pas de me juger, ni comment faire avec elle et oui, je fais comme bon me semble. J'y ai réfléchit. Je sais exactement pourquoi j'agis ainsi et ne t'en déplaise, et bien, c'est plus long, mais ça marche!!!

Je donne à celle qui en exprime la demande un exemple concret de façon de faire différente que: donner une fessée, faire du chantage....


tdnr.jpg

Hors ligne

#31 23-11-2009 19:28:35

valnou59
Membre
Inscription : 07-10-2008
Messages : 3 419
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

Et comme pour tout, il y a la (les) théorie, les grandes phrases, les grands principes... et leur application, pas toujours facile au quotidien...
Parce que, A n'est pas B qui n'est pas C...
J'en picore un peu par-ci, un peu par là, je mixe et ça fait ma recette perso... que j'adapte (enfin j'essaie) à chaque cas....
Par contre, j'aime bien le passage sur le "bagage affectif".... tellement vrai !!!


lol tourner 7 fois sa souris autour du clavier avant d'écrire  wink wink

Hors ligne

#32 23-11-2009 19:33:13

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

media a écrit :

tu cites =Vers 9 heures et quart, elle va se coucher sans problème... et tu trouves que 9h et quart et une heure confortable pour une petite de 28 mois ? big_smile

tu fais ce que tu veux certes ladybug mais je pense que ta fille te pousses voir jusqu'où tu peux aller dans tes limites ( qui sont tres larges d'ailleurs) je pense qu'il faut que tu sois plus ferme avec elle .. pour le moment c'est 9h14 et apres que fera tu si elle ne veut pas se coucher à 21h30 ? smile

Je précise, car ce n'est peut-être pas trés claire dans mon exemple, d'où peut-être ta réaction:

Ce coucher à 21h15, n'a eu lieu qu'une seule fois. Ma fille se couche vers 20h/20h30 et maintenant sans problème.
Ceci était exeptionnel, et je le referais de temps en temps, de manière très exeptionnelle.


tdnr.jpg

Hors ligne

#33 23-11-2009 19:42:05

media
Membre
Lieu : La Rochelle
Inscription : 24-01-2007
Messages : 26 517
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

ah oui si c'est exceptionnelle faut en profiter ... ne te fache pas surtout je donne mon avis comme toi tu donnes le tien je ne te juges pas loin de là smile . mais en tant que professionnelle depuis 11 ans et maman moi meme il ne faudrait pas que ta fille en profite tout simplement ...  ils sont futés et savent tres bien qu'il est l'heure du coucher .. tu comprends ce que je veux dire ? il faut connaitre les limites smile


C EST NONOEL ........ IL NEIGE SUR MEDIA YYYYYYYYYYYYYEAAAAAAAAH BIP BIP NNNNNNNNIIIIIIIOOOON

Hors ligne

#34 23-11-2009 19:52:30

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

4i a écrit :

je pense sincerement que celles qui souhaitent amenager la maison en fonction de l'enfant, doivent le faire smile
que celles qui laissent un enfant faire des crises chez la famille ou les amis, doivent le faire . smile
il est important de laisser chacune libre de ses opinions et de sa façon de voir les choses.

il est important de respecter celles qui souhaitent expliquer 50 fois la même cjhose à l'enfant, même s'il s'en désinterresse.
il est normal  que tôt ou tard l'enfant ne convoite plus  tout cela smile
car il convoitera autre chose ... qu'il faudra (aussi) cacher/mettre hors de vue.
je ne dirais pas qu'ainsi i on eveillera son sens de la curiosité et  il fouillera pour trouver... et peut être avouera quand il fera une betise par derriere (vers 8 / 10 / 12 16 ans), s'il  sent  maman en detresse de ne plus retrouver qq chose, ou de le retrouver en miette...
car je en sais pas si c''est vrai .


même si je trouve cela hallucinant je le respecte  wink
après tout je suis jeune (si, si) et certainement assez inexperimentée...
je n'ai que 2 enfants, et j'en ai accueillis que quelques uns et élevés quelques autres.. ...

Oui 4i, je suis entièrement d'accord avec toi.
Je crois qu'il ne s'agit pas de suprimer tout ce qui est à porter de la main de l'enfant (car effectivement, il convoitera d'autres choses et n'aura pas appris la frustration), mais plutôt de diminuer au maximum les occasions de dire non, pour qu'il n'en reste que quelques unes, que là, on fera respecter. Ainsi l'enfant apprend progressivement à ne pas toucher.
Si on est constamment en train de lui dire non, il n'écoutera plus, le ''non'' se delaye.


tdnr.jpg

Hors ligne

#35 23-11-2009 19:57:47

PASCALE55
Membre
Inscription : 02-12-2008
Messages : 173
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

Tu nois Media,
si les parents n'ont pas de limites, les enfants ne risquent pas d'en avoir. Ils en profitent, c'est bien, qu'ils continuent. Un enfant a besoin de limites, d'être frustré, c'est à ce prix qu'il évolue, pas dans un environnement où tout est permis.


maman de 5 enfants (32 27 26 12 et 8 ans) et grand-mère de 3 loulous (6ans 2ans et demi et 2 ans)

Hors ligne

#36 23-11-2009 20:17:43

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

media a écrit :

ah oui si c'est exceptionnelle faut en profiter ... ne te fache pas surtout je donne mon avis comme toi tu donnes le tien je ne te juges pas loin de là smile . mais en tant que professionnelle depuis 11 ans et maman moi meme il ne faudrait pas que ta fille en profite tout simplement ...  ils sont futés et savent tres bien qu'il est l'heure du coucher .. tu comprends ce que je veux dire ? il faut connaitre les limites smile

Si tu relis mon post, au début, j'avais demandé qu'ici on donne des exemples d'autres façons de faire et de ne pas juger (quand tu me dis, il faut connaitre les limites, cela laisse entendre que je ne les connais pas, et là, je me sens jugée.), pour aider celles et ceux qui se demandent comment faire.

Nous vous donnons ici nos façons de faire, nos ''recettes'' comme dit Valica, nos réflexions. (Bref, nous tentons de répondre à la question: sans fessée, comment faire?)

Elles ont été éprouvées, testées pour vous!!!C'est pourquoi, je ne vois pas l'interet de les remettre en question. Ouvre une autre discution si c'est ce que tu veux faire, et je te répondrais très volontier.
Merci.
Tout cela sans aucune animosité.
Idem pour Pascale55

Dernière modification par Ladybug (23-11-2009 20:18:15)


tdnr.jpg

Hors ligne

#37 23-11-2009 20:40:25

media
Membre
Lieu : La Rochelle
Inscription : 24-01-2007
Messages : 26 517
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

oui certes mais moi je suis sceptique et j'aime bien savoir smile donc je donne mon avis meme si cela vient d'un livre mais faut pas vous sentir visé ou jugé .. comme je dis chacun sa methode ( des livres) soit la mieux en bonne professionnalisme je suis sceptique sur la methode laxiste !! bon je vous derangerais plus .. bonne continuation


C EST NONOEL ........ IL NEIGE SUR MEDIA YYYYYYYYYYYYYEAAAAAAAAH BIP BIP NNNNNNNNIIIIIIIOOOON

Hors ligne

#38 23-11-2009 20:59:37

media
Membre
Lieu : La Rochelle
Inscription : 24-01-2007
Messages : 26 517
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

stine a écrit :

coucou

ladybug
sur le fond je suis assez d'accord avec toi je serai plutot du genre a expliquer au lieu de gronder et de punir.maintenant l'adulte c'est moi et c'est moi qui sait ce qui est( bon pour l'enfant et il est des fois ou il est hors du question de parlementer des heures avec un enfant pour eviter d'aller au clash avec lui lorsqUE J AI  décidé qu'il en atait assez d'une explication ou d'une discussion qui n'en finit plus je prends l'enfant je le regarde entre 2 yeux et je lui dis "manifestement tu ne veux pas ecouter malgre mes explications donc maintenant tu vas aller t'isoler dans ta chambre et si ca ne va pas mieux tu seras puni,il est des moments ou l'enfant n'a plus son droit de revendiquer quoi que ce soit ,c'est un enfant moi l'adulte et ma patience et ma tolerance a parlementer n'a d'egale que la colere du bambin,il a le droit de "faire un caprice" j ai le droit de lui signifier qu'il est temps de s'arreter et ca marche aussi......

oups je suis revenue !! aaaaaaaaaaaaaaaah enfin voilà ce que je veux lire !! oui voilà nous sommes les adultes et c'est nous qui commandons et pas l'enfant ... smile oups je pars ....:D


C EST NONOEL ........ IL NEIGE SUR MEDIA YYYYYYYYYYYYYEAAAAAAAAH BIP BIP NNNNNNNNIIIIIIIOOOON

Hors ligne

#39 23-11-2009 21:11:14

PASCALE55
Membre
Inscription : 02-12-2008
Messages : 173
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

Ladybug,

Si tu t'es senti visée, ne m'en veux pas, mais je n'ai pas trouver meilleure recette qui me corresponde. Je ne fais qu'un constat de ce que je vois et de ce que je supporte ailleurs que chez moi: chez des amis les brailleries d'un gamin qui veut encore des gateaux apéros alors que l'on mange, des comédies pour un oui ou unn non: nous adultes, nous mangeons avec des gosses ******* qau possibles et que j'ai 20 fois envie de claquer. Les parents restent le ***. sur la chaise en disant: calme-toi mon chéri et gna gna gna; honnêtement 2 claque s sur le *** et terminé au lit, il mangzera mieux le lendemain. Et la prochaine fois j'espère qu'il ne nous **.................. avec leurs monstres tête à claques, et qu'ils les mettront chez les grands-parents. Les miens ne sont pas *******, je ne vois pas pourqupoi il faut supporter les ******* des autres

Voilà, c'est ce que je pense n'en déplaise à certains qui ne comptrendront jamais que leur engeance ***** tout le monde à table
Il va y avoir des retombées mais je m'en ****, chacun est là pour dire ce qu'il pense: et qu'importe la méthode, pourvu que les enfants soient bien élevés

moderation , les mots grossiers ne sont vraiment pas utiles sad


maman de 5 enfants (32 27 26 12 et 8 ans) et grand-mère de 3 loulous (6ans 2ans et demi et 2 ans)

Hors ligne

#40 23-11-2009 22:03:01

media
Membre
Lieu : La Rochelle
Inscription : 24-01-2007
Messages : 26 517
Site Web

Re : sans fessée comment faire?

oui je pense comme toi .. smile


C EST NONOEL ........ IL NEIGE SUR MEDIA YYYYYYYYYYYYYEAAAAAAAAH BIP BIP NNNNNNNNIIIIIIIOOOON

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB