Forums des assistantes maternelles et des parents employeurs

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

mot de passe perdu Bonjour, nous venons de changer notre mécanisme de mot de passe.
Pour vous reconnecter, vous devez réinitialiser votre mot de passe.
Pour cela :

#101 11-05-2019 00:52:12

cedila
Membre
Lieu : entre champs et forêt
Inscription : 09-05-2012
Messages : 6 194
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

Ah, mais je n'ai pas dit que l'allaitement n'était pas naturel  lol
Pour le reste, il existe plein de bébés qui dorment bien tous seuls, pleins de bébé qui dorment bien en cododo.
Mais il me semble bien que ces derniers dorment nettement moins bien quand ils n'ont pas quelqu'un à coté d'eux ....

Et les problèmes rencontrés par les collègues sont bien souvent liés au fait que les bébés ont l'habitude d'être portés, endormis dans les bras, bercés et que lorsqu'ils se trouvent dans une situation ou ce n'est pas possible, rien ne va plus.

Bienveillance, parentalité postive, tout cela se base sur le respect des besoins de l'enfant. En général, on doit également respecter ses choix. Mais pour moi, c'est illusoire, l'enfant ne choisi rien du tout.

Car c'est bien le parent qui va choisir de faire dormir son enfant à coté de lui, c'est bien l'adulte qui va habituer l'enfant à être en écharpe toute la journée.
Si ça se trouve, ce nouveau né aurait aussi bien dormi dans son lit.

Qu'on essaye de faire cela parce que notre enfant rencontre une difficulté, je le comprend parfaitement. Sinon, on habitue l'enfant à une certaine dépendance puisque finalement, on ne l'autorise pas  à s'épanouir ailleurs que dans la proximité immédiate de sa mère ou son père. En tout cas, c'est comme ça que je le ressens.

Comme pour la dme. Bibou ne peut choisir que l'ordre dans lequel il va manger ses aliments, pour le reste, il faudra qu'il compose avec ce qu'il a dans l'assiette, ce que l'adulte a décidé pour lui.      Pour un enfant qui a des difficultés à manger, c'est intéressant mais pour ceux qui mangent bien et de tout, quel est l'intérêt ?
C'est une vraie question


Test du bbcode FluxBB

Hors ligne

11-05-2019 00:52:12

partenaire publicitaire:

#102 11-05-2019 08:35:04

Fellici
Membre
Inscription : 07-05-2015
Messages : 1 006
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

Personnellement les plus grands difficultés j'ai eu avec les enfants qui manquaient de l'attention, dont les parents ne prenaient pas dans les bras une fois de plus.
Pas avec les familles où les parents comblaient les besoins des enfants.

Mais attention, je parle des bébés, pas des enfants à partir d'un an environ. Car ce sont les bébés qui ont plus besoin de l'adulte. Sinon dans la nature ils ne surviveront  pas.

Et bien sûr que je fais ce que est possible dans les mesures de cette mode de garde, à une maman j'expliquais, que DME, cododo etc c'est super mais dès qu'il y a un adulte pour un enfant. DME = je mange quand j'ai faim.
Je l'explique comment aux autres ? Déjà les expliquer les biberons hors de l'heure de repas/goûter ce n'est pas évident (et avec le lait maternel, sans les purées/compotes, donc vraiment 2-6 mois il n'y a pas de l'heure....).
Donc je fais ce que je peux, pas plus.

Et je n'y vois pas "on habitue l'enfant à une dépendance", l'enfant (bébé, je souligne !) EST dépendant de l'adulte. Il s'éloigne plus facilement quand il sait qu'il a (aura si besoin) le soutien. Pas l'inverse.

Hors ligne

#103 11-05-2019 08:45:57

Fellici
Membre
Inscription : 07-05-2015
Messages : 1 006
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

cedila a écrit :

Et les problèmes rencontrés par les collègues sont bien souvent liés au fait que les bébés ont l'habitude d'être portés, endormis dans les bras, bercés et que lorsqu'ils se trouvent dans une situation ou ce n'est pas possible, rien ne va plus.

Habitude ou besoin ? C'est ça la question (2-6 mois, je rappelle smile)))
A la formation on nous a beaucoup parlé des besoins.
Une ass mat (sans ses enfants à elle) partageait son souci, un bébé de 4 mois qui pleure sans cesse. Ensuite elle a developpé - il reste tout le temps au lit/parc/transat, et pleure, pleure. Elle n'était pas d'accord même après les explications de la formatrice (psychologue). Elle ne va pas le prendre dans les bras, point. Sans commentaires.

Hors ligne

#104 11-05-2019 10:03:35

Nannyetplus
Membre
Inscription : 18-02-2013
Messages : 2 829
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

J'aai longtemps été persuadée que le portage était en effet indispensable. Et j'ai découvert que dans certains cas, le fait de reprendre un tout petit dans les bras n'est pas une bonne idée: le nourrisson en pleurs de décharge, par exemple. Il a juste besoin de "décharger", le restimuler encore une fois est mauvais pour son sommeil et aggrave la situation. j'ai eu le cas, la petite se débattait et hurlait alors que j'essayais de la bercer, mais s'endormait plus vite (en pleurant, certes) si je lui fichais la paix.

Je me suis beaucoup intéréssée à la motricité libre. J'ai eu des parents (pourtant au courant vu que ca faisait partie de l'entretien de base) qui eux, s'en fichait complet. J'ai appris à mes dépends qu'en fait la motricité libre, c'est quand les parents la pratique aussi, sinon, on a un bébé qui hurle de colère, sur le dos sur son tapis. Alors on fait un peu, mais pour les nerfs de tout le monde, on compose et si l'enfant sourit sur le transat, et bien on remet sur le transat tongue.

En gros, avant j'avais des principes, maintenant je suis ass mat lol

j'ai la chance de voir les enfants grandir assez longtemps. Allaités, pas allaités, portés en écharpe bébé ou pas, avec le recul, tout ce petit monde se porte plutôt bien aujourd'hui  smile. Alors ou, la question est légitime, se demander si tout ça est bien indispensable et surtout, s'il faut réellement s'arc bouter sur des dogmes?

Dans un sens comme dans l'autre d'ailleurs... Laisser un enfant hurler des heures, juste parce qu'on ne veut absolument pas le prendre à bras, c'est pas terrible, mais prôner le portage h 24, c'est illusoire aussi. Le truc, c'est d'arriver à faire, avec bon sens, surtout smile.


mini_140131103254422060.gif

Hors ligne

11-05-2019 10:03:35

partenaire publicitaire:

#105 11-05-2019 10:32:11

Fellici
Membre
Inscription : 07-05-2015
Messages : 1 006
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

Nannyetplus, bien sûr qu'il ne s'agit pas des extrêmes.
Et oui, quand le bébé pleure car il a envie de dormir, je ne vais pas le terroriser par mes bras smile pas de violence smile

Hors ligne

#106 11-05-2019 10:34:04

jehane
Membre
Inscription : 30-04-2018
Messages : 1 069
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

cedila a écrit :

......Mais il me semble bien que ces derniers dorment nettement moins bien quand ils n'ont pas quelqu'un à coté d'eux ....

Et les problèmes rencontrés par les collègues sont bien souvent liés au fait que les bébés ont l'habitude d'être portés, endormis dans les bras, bercés et que lorsqu'ils se trouvent dans une situation ou ce n'est pas possible, rien ne va plus.....

alors monsieur troisième n'a jamais été bercé pour s'endormir, ne s'endormait pas au sein, et dormait super bien dans son lit et seul si je ne me rendormais pas avant de l'y ramener tongue

et pour le portage, mon fils adorait ça et ensuite j'ai eu à m'occuper de jumeaux, la petite adorait et le garçon détestait.
Il y a des enfants qui le font très vite savoir et c'est très bien.
En entretien, je dis bien aux parents que je porte en écharpe pour descendre les escaliers (non négociable en fait) quand l'enfant est tout petit, puis c'est avec un tonk*a à partir du moment où il se tient "assis" sur ma hanche.
J'ai toujours une main libre pour le plus grand et je prends soin de mon dos et mes bras.
Dans la journée, si le bébé se calme dans l'écharpe, je l'y installe mais sinon c'est dans les bras mais pas tout le temps, impossible pour moi.

Hors ligne

#107 11-05-2019 13:33:42

agenaise
Membre
Lieu : A la campagne, près de la mer
Inscription : 04-02-2007
Messages : 29 008
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

Pour ma part, je propose portage,  couches lavables,  etc... mais si les pe ne veulent pas,  c'est pas grave.  Je m'adapte à l'enfant et au pe.
Tant que les pe et ass mat respectent l'enfant,  c'est le plus important. 

Mes deux premières n'ont eu aucun allaitement,  portage et elles sont épanouies.  Je ne dis pas que ce que je propose est mieux que celles qui ne font pas  du maternage. 
Je me suis mis dedans car mon 3 ème a un souci de santé,  et cela me rassurait en autre de le porter  et lui adorait cela, et même à 8 ans, il m'en parle.

Après,  il ne faut pas se forcer à faire une méthode qu'on n'a pas envie. Après sI parent et ass mat travaillent dans la même optique, je trouve que cela roule tout seul. J ai deux loulous portés, co dodo et bien je n'ai jamais eu de soucis, pas de pleurs,  ni de crises d'opposition en autre


Maman de quatre enfants et ass mat depuis 2002..

"Le bonheur n'est réel que quand il est partagé"
Christopher McCandless

Hors ligne

#108 11-05-2019 14:04:26

jehane
Membre
Inscription : 30-04-2018
Messages : 1 069
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

agenaise, la crise d'opposition, portage ou pas, sera toujours là, c'est une étape normale et nous ne pouvons l'éviter (nous, les adultes)

un enfant qui ne montre pas son opposition (son envie de grandir) m'inquiéterait, tout comme celui qui ne manifeste pas sa jalousie pour un nouveau bébé chez lui ou chez nous.

c'est une vraie bombe à retardement de mon point de vue.

Hors ligne

#109 11-05-2019 14:18:12

lulu54
MODERATEUR
Lieu : Bénévole pour vous aider
Inscription : 11-02-2007
Messages : 82 504
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

honnêtement .. sur mes 7 enfants aucun n'a fait de crise du "non ..."

déjà parce que je ne l'utilisais pas ,sauf extrême danger bien entendu
car ne pas être d'accord était normal , même si au final c'est toujours moi qui avais gain de cause dans les négociations .

par contre les enfants gardées ... aie lol

donc ton argument ne tient pour moi Jehane tongue

ils n'ont pas fait de crise de jalousie quand le petit frère ou la petite soeur est arrivé ce qui a toujours étonné mon entourage qui essayait de trouver des signes partout du coup !


mais je dois vous avouer que je ne suis pas du tout adepte du portage , Cododo, collage intempestif et Cie big_smile
si je devais" m'allonger "et en parler je dirais que cela m'étouffe ...   ( j’espère que vous me ferez un prix pour la consultation lol ) donc pas les miens et encore moins ceux des autres...
pourtant je vous assure que personne n'a manqué de tendresse ...j'en ai à revendre!
bien sur je n'ai jamais refusé un câlin , j'allais parfois les chercher big_smile il m'est arrivé de faire la sieste ou de prendre un enfant dans mon lit ... très occasionnellement et toujours en ayant une raison .. mais cela reste mon lit big_smile

désolée c'est viscéral...


                   contacter.un.moderateur@gmail.com
etique12.jpg                                   
                                ▲ INDEX ALPHABETIQUE ▲
La Bienveillance est une Qualité et non un Concept  wink

Hors ligne

#110 11-05-2019 14:55:36

jehane
Membre
Inscription : 30-04-2018
Messages : 1 069
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

je te comprends très bien Lulu, passés 6/7 mois, mon fils dormait dans son lit le plus souvent.

et l'opposition peut se manifester bien bien plus tard, cela reste dans un coin des neurones;)

ou alors, ils l'ont faite mais sans esclandre, inaperçue, discrète....

et tant mieux si rien de tout cela n'est arrivé avec tes enfants, c'est un trésor à garder tongue


alors, 70 euro siouplait tongue

Hors ligne

#111 11-05-2019 15:03:17

cedila
Membre
Lieu : entre champs et forêt
Inscription : 09-05-2012
Messages : 6 194
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

Bien sur, il n'est pas question de ne jamais caliner ou bercer un enfant.
Le laisser hurler des heures dans son lit n'est pas une solution
ici
Ici, mis à part le petit dont j'ai parlé plus haut et qui était un cas spécial, les enfants qui ont posé le plus de difficultés ont été ceux portés et/ou avec des parents revendiquant une éducation dite bienveillante, mais qui se bornait à laisser beaucoup "trop" de place à l'enfant:
Lui parler de tout, le laisser choisir beaucoup de choses, négociant très longtemps pour tout et rien.

L'un a commencé à hurler dès que je ne le regardais pas à partir de ses 7 mois, jusqu'à ses 13 mois, quand il a pu me suivre partout.
L'autre, pas tellement de crises pour l'angoisse de la séparation, mais depuis ses 2.5ans, une tendance à vouloir décider de tout, à imposer ses désirs à tout le monde et faire sciemment ce qu'il n'a pas le droit qui ont valu pas mal d'épisodes hauts en couleur.  Il disait qu'il avait le droit puisqu'il était le petit roi de maman et papa, révélateur non ?

D'ailleurs, la maman a rapidement changé de tactique, elle discute beaucoup moins, recadre beaucoup plus, et, je dois dire que les choses se sont bien calmées depuis 2/3 mois.

Et j'ai aussi en exemple la fille ainée de ma voisine: cododotée, portée, jamais punie, parce que, comme m'a dit un jour son père, " on ne fait pas des enfants pour les contrarier et leur dire non" !!
La gamine vient d'avoir 6 ans, elle rentre chez toi, te passe devant sans bonjour ni me**. Si elle veut quelque chose, elle s'adresse à sa mère, ne te dis pas merci, bien évidemment, ne sait pas rester à table plus de 3 minutes. Pique des crises phénoménales que j'entend quand je suis dans le jardin. Plus petite, elle ne quittait pas les genoux de sa mère, hurlait si celle ci allait aux toilettes.
Sa prmière année d'école a été catastrophique, mais, ce n'était pas de sa faute, c'est la maitresse qui s'y prenait mal.

D'ailleurs, ce n'est jamais de sa faute, avant, c'était à cause des dents, de la fatigue, de sa maman enceinte, maintenant c'est encore la fatigue, l'instit qui ne s'y prend pas bien, le rythme de l'école qui n'est pas adpaté..............
J'aime bien ma voisine, mais des fois j'ai juste envie de lui dire que son éducation a fait de sa fille une ch**se de première classe   lol
Bizarrement là aussi, il y a eu quelques modifications dans l'éducation de la deuxième, et bizarrement encore, la petite est vraiment plus agréable...................

Donc pour mon expérience en matière d'éducation "bienveillante", je n'ai pas eu avoir de chance, parce que l'enfant bien dans ses baskets, épanoui et tellement agréable à vivre, ben je ne l'ai toujurs pas vu, ou alors, si , à 7/8 ans. Mais s'il faut attendre tout ce temps, très peu pour moi lol

Comme dit nanny, il y a souvent amalgame entre besoins et désirs de l'enfant. Je trouve que beaucoup d'adultes sont devenus  "esclaves" de leur progéniture et en plus de me déplaire , ça m'inquiète


Test du bbcode FluxBB

Hors ligne

#112 11-05-2019 15:53:23

lulu54
MODERATEUR
Lieu : Bénévole pour vous aider
Inscription : 11-02-2007
Messages : 82 504
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

esclave consentant  oui ... quelque part c'est ça ... avec un brin de facilité aussi ...
et pourquoi pas un peu de démissionnaires.

mais peut-on leur en vouloir ?
avec tout ce qu'on voit , lit et entend c'est parfois difficile de faire le tri ... roooh la belle excuse lol
il faudra attendre qu'une génération passe pour se rendre compte si c’était bien .. ou pas lol


                   contacter.un.moderateur@gmail.com
etique12.jpg                                   
                                ▲ INDEX ALPHABETIQUE ▲
La Bienveillance est une Qualité et non un Concept  wink

Hors ligne

#113 11-05-2019 16:24:31

jehane
Membre
Inscription : 30-04-2018
Messages : 1 069
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

je ne suis pas bienveillante comme la mode l'entend mais je le suis quand même de mon point de vue.

et les enfants roi.... j'en ai eu un, et finalement licenciement bienvenu tongue

Hors ligne

#114 11-05-2019 16:32:02

cedila
Membre
Lieu : entre champs et forêt
Inscription : 09-05-2012
Messages : 6 194
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

Bah déjà, mes filles, presque 20 et 16,5 ans font des yeux effarés quand je leur raconte ce que j'ai pu lire, voir ou vivre. Je les ai fait hurler de rire avec l'exemple des activités dont j'ai parlé plus haut. Elles me disent que si un jour elles décident d'avoir des enfants, ce genre d'éducation qui visiblement mêne à des réflexions du genre leur parait complètement extra terrestre et ne passera pas le seuil de chez elles.

D'ailleurs, les pays scandinaves, précurseurs dans ces méthodes n'ont pas les résultats escomptés, la Suède fait un pas en arrière car les enfants, devenus jeunes adultes aujourd'hui, ns révèlent pas être moins violents, plus épanouis  que les générations précédentes, au contraire.
Alors vraiment, en ch** pendant toute leur enfance sans avoir la garantie d'en faire des adultes "mieux" que nous, non merci  lol


Test du bbcode FluxBB

Hors ligne

#115 12-05-2019 17:30:47

mimimathy
Membre
Inscription : 29-01-2014
Messages : 548
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

Bonjour

Chaque enfant est différent et ce qui marche avec l’un ne fonctionne pas avec l’autre... et pourtant mêmes parents même génétique et mêmes valeurs... si le mode d’emploi était fourni avec l’enfant ça serait plus simple....

Et puis la vie moderne est beaucoup plus exigeante pour les mères qu’avant et une charge mentale qui va croissant.

Donc c’est normal que les parents s’y perdent...

De la bienveillance avec eux aussi serait bienvenue?

À méditer

Hors ligne

#116 12-05-2019 19:16:47

lulu54
MODERATEUR
Lieu : Bénévole pour vous aider
Inscription : 11-02-2007
Messages : 82 504
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

Mais cette discussion n'est que bienveillance wink

Elle permet à chacun de relater son expérience. ..


                   contacter.un.moderateur@gmail.com
etique12.jpg                                   
                                ▲ INDEX ALPHABETIQUE ▲
La Bienveillance est une Qualité et non un Concept  wink

Hors ligne

#117 12-05-2019 19:29:11

jehane
Membre
Inscription : 30-04-2018
Messages : 1 069
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

je ne vois pas où ne nous sommes pas bienveillantes envers les parents ?

nous disons qu'ils choisissent bien ce qu'ils veulent faire pour les enfants, mais effectivement nous pouvons être -ou pas- dubitatives sur ce qu'ils nous demandent d'appliquer.

ils ont souvent "que" leurs enfants comme référents, nous nous en voyons beaucoup et de fait nous voyons de multiples façons de faire qui nous donnent la possibilité -si nous voulons bien nous y pencher- de voir ce qui est "bien" ou pas.
"bien" ou pas n'est pas un jugement de valeur de ma part, juste je ne vois pas quel terme employer plus précisément.

Hors ligne

#118 13-05-2019 08:16:15

accueillemoi
Membre
Lieu : En france
Inscription : 06-09-2009
Messages : 2 887
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

Pas vu de malveillance envers les parents...nous échangeons tout simplement..les parents font comme bon leur semble ,nous,malheureusement,nous sommes seules chez nous avec souvent des enfants du même âge ou âges différents mais qui demandent aussi notre attention..et pour être en plein dedans,souvent les enfants portés etc...ont du mal à s'adapter,normal ,et on essaie de faire au mieux..ici,bébé hurle dès que je le quitte des yeux,il dort uniquement dans poussette,ne boit pas le bib du lait maternel,..et bien même si ça me déchire le coeur (et les tympans) il hurle pendant les repas ,les changes ,les besoins des autres enfants...je ne PEUX pas faire autrement et j'en suis bien désolée...


mini_853850jesuischarliehebdo5182793.jpg
Il y a toujours mille soleils à l'envers des nuages.
          Proverbe Français.

Hors ligne

#119 13-05-2019 09:09:17

Nannyetplus
Membre
Inscription : 18-02-2013
Messages : 2 829
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

Des parents qui peuvent nous embaucher parfois six ou sept ans (premier/deuxième enfant), ou qui après nous avoir licencier nous réembauche (si, si, finalement le CL c'est pas si top que ça), doivent quand même nous trouver drôlement bienveillantes- et avec leurs enfants- et avec eux aussi (à moins d'être complètement maso, sait-on jamais lol).

dans cette discussion, nous avons évoquer la "bienveillance" comme un dogme là elle est une qualité intrinsèque à la personne. Et bien qu'il existe chez les ass mat aussi des "brebis galeuses", je doute fort que dans celles qui s'expriment ici, il y en ait de malveillantes wink.

Mimimathy, tu parles de la charge mentale des mères qui s'alourdit. Mais comme tout système est complexe, tu dois te douter que les ass mat sont des mères aussi, des grands mères ...et leur charge mentale à elle, s'alourdit aussi wink. L'aas mat est au carrefour entre la PMI et ses demandes parfois absurdes (en ce moment on doit tout de même fliquer les parents sur les vaccins, hein, merci messieurs dames pour le rôle de mère tape dur, démissionner si les PE ne veulent pas et donc l'avoir dans le baba niveau licenciement , elle est pas belle la vie?) , les PE et des demandes parfois farfelues ( et là on a de tout aussi: "vous pouvez lui mettre une féssée, hein (euh, non) ou "mon fils ne s'endort que si on fait le poirier en chantant la marseilleise (c'est moche)) et nos propres familles tongue (eh oui! nous aussi!)....

Ce que l'on dit surtout ici, c'est que la bienveillance -qui reste une qualité et non un concept- doit s'appliquer à tous: envers les enfants bien sur et à chacune de trouver une pratique qui lui correspond, sans s'engouffrer dans la confusion désir/besoin (j'y tiens oui); envers les parents evidemment...mais la réciproque doit être vraie, parce que comparer les charges mentales de chacun ne rime à rien, on a tous notre dose à ce niveau là wink.


mini_140131103254422060.gif

Hors ligne

#120 13-05-2019 10:01:25

cedila
Membre
Lieu : entre champs et forêt
Inscription : 09-05-2012
Messages : 6 194
Site Web

Re : Notre métier en quelques lignes

Ah, la charge mentale!!
Oui, les assmat sont comme les mamans, d'ailleurs les assmat ont des familles aussi, notre charge mentale n'est pas moins importante, Je dirais même qu'elle peut être plus grande que celle de certains parents car on ne peut pas laisser de coté notre métier dans notre vie quotidienne.
Chaque décision prise pour notre foyer inclus une réflexion quant à notre métier.
Courses,  prévoir pour les accueillis
Travaux, est ce compatible , la pmi sera t'elle d'accord, comment s'organiser ?
Ré aménagement des pièces, nouveaux meubles, ah oui, mais est ce pratique, pas trop fragile, va t'il y avoir assez de place pour les enfants ?
famille qui veut venir passer quelques jours, ou les installer, allons avoir l'accord de tout le monde ?
Activités de nos enfants, ou pendant les vacances, c'est du sport de vouloir contenter tout le monde et ne leser personne.

Pour moi, ça représente une charge mentale supplémentaire
Comme si notre métier était ommniprésent h24 dans notre vie, et c'est le cas en fait.

Par contre, en tant que maman, je ne me suis jamais sentie obligée de suivre un courant d'éducation quelconque. J'ai fait les choses comme j'en avait envie, comme je les sentais sans me préoccuper des courants en vogue.
Il n'y avait pas vraiment de mots posés dessus, mais on parl


Test du bbcode FluxBB

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB