Forums des assistantes maternelles et des parents employeurs

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Charte du forum, Comportement & Modération : cliquez ici
Accèdez directement à l'index articles & infos du forum : cliquez ici
Découvrez : le club privilège - les petites annonces gratuites - les activités et coloriages gratuits

#1 29-10-2009 19:51:56

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Conférence Pikler

Ouf! J'ai remis toutes mes notes aux propres...Je trouve qu'il y a là des réponses à beaucoup de questions récurantes sur le forum, alors bonne lecture!
Merci de l'épingler aussi.

Conférence sur le théme ''Prendre soin du jeune enfant au quotidien. De l'anodin à l'essentiel.''
Intervenant: Mme Miriam Rasse, psychologue clinicienne, directrice de l'association Pikler-Loczy.


Le professionnel a une grande responsabilité:
Chaque geste a une place dans la construction de l'enfant, d'où l'importance de réfléchir à ce que l'on fait, de prendre du recul.
A ce titre, les formations sont importantes, mais aussi les rencontres, les échanges avec d'autres professionnels.


Les bébés que l'on gardent sont dans une situation paradoxale à plusieurs titres:

1er paradoxe:

On leur demande de vivre plusieurs heures sans leurs parents à un moment où ils ne sont pas encore prêts à affronter cette situation.

Il ne s'agit de remettre en cause cette situation, car elle est inévitable, mais plutôt de tenir compte de cette situation lorsque nous accueillons les enfants chez nous dans le(s) soin(s) que nous leur apportons.

L'intériorisation de l'image parentale prend du temps. Ce n'est que vers 2ans et demi, 3 ans que l'enfant en est capable.

Donc, les conditions d'accueil doivent permettre à l'enfant de grandir, d'être lui-même alors qu'il n'est pas dans sa famille.

En l'absence de ses parents, le bébé a besoin de construire une autre relation, différente de celle qu'il a avec ses parents, mais qui lui permette de se sentir en sécurité affective, pour faire face à la séparation.

C'est tout le sens de la période d'adaptation: elle permet de faire connaissance avec les lieux, les enfants, mais surtout, d'établir un lien avec nous, en présence de ses parents.
Quand le lien commence à être construit, il permet que l'enfant nous fasse confiance car il sait qu'il peut compter sur nous en l'absence de ses parents.
Pour nous, faire connaissance en présence des parents permet d'avoir un ''décodeur'' des attitudes de l'enfant.

Connaître les habitudes de l'enfant est important, mais pas pour faire la même chose que les parents. Ce serait une illusion, et il est important que professionnels et parents en aient conscience pour comprendre ce qui va être si différent de chez les parents (par exemple, un enfant toujours porté aux bras, avec son assistante maternelle cela va être dur, car elle ne pourra pas faire pareil. Elle devra donc accompagner l'enfant dans ce qui va être si différent.)

Le travail du professionnel est différent de faire comme un parent, car la place de parent est irremplaçable.

Le professionnel doit se positionner très différement des parents pour protéger la place du parent.
Il devra alors faire le lien entre ce qui se passe chez le parent et chez lui. C'est ce qui permettra à l'enfant de construire sa continuité, son unité. Lui, il est le même chez ses parents et chez l'assistante maternelle, même s'il ne s'y passe pas la même chose.
Pour le professionnel, cela revient à dire à l'enfant: ''je sais que chez toi ça se passe autrement, ici je fais autrement que tes parents, mais ils sont d'accord.''
Il est important que les parents soient d'accord, sinon, cela met l'enfant dans un situation trop difficile pour lui. Il vit un conflit de loyauté vis à vis de ses parents.

Par exemple, un enfant propre chez lui et non chez l'assistante maternelle.
Même si l'enfant prend plaisir à venir chez son assistante maternelle et y est attaché, tous les jours il doit se séparer de ses parents (à un âge où il n'est pas prét à le faire rappelons le)
Il a donc des besoins différents chez nous car toute une partie de son énergie est mise pour supporter la séparation. Du coup, les acquisitions peuvent être moins importantes chez l'assistante maternelle.
Pour faire le lien entre les deux situations, à la maison et chez elle, l'assistante maternelle pourra dire à l'enfant: ''Je sais que che toi tu n'as plus de couche, mais ici tu en as encore besoin. Tes parents sont d'accord pour que je t'en mette une ici.''

C'est dans la relation avec ses parents que l'enfant se construit, d'où l'importance de protéger et de ne pas attaquer cette relation. Il est donc important de ne pas critiquer ses parents devant l'enfant, mais de le faire dans des lieux appropriés.
Il ne faut pas hésiter à transmettre des connaissances aux parents, mais non des conseils.

Prendre soin de l'enfant, c'est prendre soin de sa relation avec ses parents.

Quand il est un petit bébé, cette relation est encore fragile, car elle est encore en construction. Finalement, cela ne fait pas longtemps qu'ils se connaissent.

2ème paradoxe

On demande à un bébé de vivre avec d'autres enfants alors qu'il n'est pas à un âge où il est capable de vivre avec d'autres, car il est encore très fusionnel.

On repère qu'un enfant se sent une personne lorsqu'il dit ''je'' vers 2, 3 ans.

Avant cela, il ne sait pas encore qu'il est une personne et on lui demande de faire attention aux autres, de partager...

Prendre soin de l'enfant, c'est l'aider à construire son individualité.

Il est donc important d'individualiser ce que l'on propose. On ne propose pas à tous la même chose au même moment. Il est important de faire des propositions à l'enfant très personnelles et adaptées à lui.

Le contact corporel est très important pour un bébé.
C'est ce qui lui donne le sentiment de sécurité physique, mais son corps lui sert aussi à faire des acquisitions, à aller à la rencontre du monde, à son développement intellectuel, dans la rencontre adulte/enfant, mais aussi enfant/enfant.
La communication passe par son corps, et cela peut parfois être agressif. (tirer les cheveux, taper...)
Quand un enfant prend un jouet à un autre enfant, il montre ainsi l'intéret qu'il porte à l'autre.
Dans la communication du bébé le corps à une place importante, aussi:

Prendre soin de son corps, c'est prendre soin de sa personne, de son psychisme.
La sécurité affective est basée sur la satisfaction des besoins vitaux, mais d'une façon qui est adaptée à lui, à ses besoins, à son rythme. (Un bébé a l'intuition que s'il ne mange pas il se met en péril. Il s'attache donc à la personne qui le maintient en vie.)

Il est donc important de ne pas comparer les enfants entre eux, c'est une forme de mini violence, même si cela peut parraitre anodin.

Cela revient à lui dire, l'autre le fait, toi non, ce n'est pas bien. C'est lui dire qu'il est décevant et il va se construire avec cette idée-là.
Pour Winnicot, la mère est un miroir qui renvoie à l'enfant l'image qu'elle a de lui.

Et c'est la même chose pour nous. L'enfant construit son image en fonction de l'image qu'on a de lui.

La façon dont on satisfait ses besoins est donc très importante.
Par exemple, si l'on va trop vite pour s'occuper d'un bébé, cela revient à lui dire, ''j'ai d'autres choses plus importantes à faire que m'occuper de toi''.

La façon dont on tient un bébé est également très importante.
C'est important qu'il se sente entouré, il se sent alors en sécurité. Si un enfant n'est pas bien tenu, il se sent tomber et cela lui procure un sentiment d'insécurité.

La façon de toucher son corps est très importante, car c'est presque de l'ordre de l'intime. 
En effet, toucherait-on le visage de quelqu'un qu'on ne connait pas, par exemple?
Les enfants n'aiment pas qu'on leur nettoye le nez par exemple. Si on les force, on est dans une relation de pouvoir alors que nous leur demandons de ne pas faire pareil.
Il faudrait alors presque avoir leur accord. En tout cas, il est important de les prévenir: leur expliquer ce que l'on va leur faire bien sûr, mais les mots ne suffisent pas. Il est important de leur montrer ce que l'on va utiliser (mouchoir, mouche bébé, mais aussi couche lors du change, gant de toilette...).et attendre qu'ils nous montrent, par leur attitude corporelle, qu'ils sont d'accord de nous laisser faire.
Le corps de l'enfant n'est pas objet.

Prendre soin de l'enfant, c'est avoir en tête qu'il n'est pas possible de s'occuper de son corps sans son accord.

C'est la même chose quand on nourrit un enfant, quand on approche la cuillère, il est important d'attendre qu'il ouvre la bouche.

Mais si on demande son accord, il faut alors accepter sa réponse, sinon c'est intrusif.

Si on considère que prendre soin d'un enfant c'est le considérer comme une personne, il faut tenir compte de ce qu'il nous dit.

Certains enfants ont besoins d'expérimenter que s'ils disent non, on va respecter ça. S'il est sûr de ça, les difficultés alimentaires ont tendance à diminuer.

Si un enfant ne veut pas goûter, il a le droit, c'est le respecter que de ne pas l'obliger. De plus, le goût évolue avec le temps.

Si on sait qu'un enfant n'aime pas quelque chose et qu'on lui sert quand même, cela peut vouloir dire pour l'enfant : ''mon assistante maternelle ne me connait pas, je ne peux pas lui faire confiance pour s'occuper de moi'' et le faire se sentir en insécurité.

Si l'enfant a conscience que l'on sait qu'il n'aime pas et qu'on lui sert quand même, ça le met en difficulté. Ça n'a pas de sens pour lui et ça ne l'aide pas à organiser sa pensée.

Si l'on fait trop souvent des propositions qui n'ont pas de sens, l'enfant prend l'habitude de ne pas s'écouter, de ne pas écouter ses besoins. Cela donne des enfants qui ''n'habitent'' pas leur corps. Ce sont des enfants qui sont tout mous dans leur chaise haute par exemple.

Un autre exemple:
Les enfants ont besoin de grimper.
Si pour assouvir ce besoin, il grimpe dans le canapé et qu'on lui dit ''Tu ne grimpe pas sur le canapé'', ça n'a pas de sens pour l'enfant.
Si par contre on lui dit ''d'accord, tu as besoin de grimper. Sur le canapé je ne suis pas d'accord, mais par contre tu peux grimper à tel endroit.'', l'enfant écoutera plus facilement.
C'est comme ça que l'on apprend les régles. Il s'agit de satisfaire ses besoins d'une manière acceptable en société.

S'il y a trop de non, l'enfant n'écoute plus.
On doit s'interroger sur la manière de dire oui au lieu de dire non (exemple du canapé)

Trop souvent, dans les représentations qu'on se fait de l'éducation, on a l'idée que l'adulte est contre l'enfant.

Hors, éduquer un enfant, c'est être son allier, être à côté de lui, de son côté.

Lorsqu'on prend en compte se que dit l'enfant, il se sent écouté, il sent qu'il est quelqu'un qui est important, il se sent une personne.

Si c'est désagréable lorsqu'on s'occupe de lui, l'enfant pense que son corps n'est pas important, il se construit alors une mauvaise image de son corps, de lui-même.

Le petit enfant a une communication non-verbale. Il réagit à ce que l'on propose par son corps (lorsqu'on le tient, le lave, le nourrit...)
Le travail de l'adulte est donc de lui préter attention, de percevoir ce que dit le bébé et de donner du sens.
Pour donner du sens à quelque chose de très corporel (un tressaillement de désagrément par exemple), on fait une proposition (tu n'es pas bien installé par exemple, et on propose une autre position, on le redresse...). Si le bébé n'est toujours pas détendu, c'est que ce n'est pas ça et on fait une autre proposition. Ensuite, bébé répond, c'est interactif.
(en ce qui concerne la détente du bébé dans nos bras, on peut dire que c'est le signe que le lien se tisse, à condition qu'il soit détendu en montrant qu'il est là, bien présent et non en ''abandonnant'' son corps.)
Le bébé se sent écouté, pris en compte, respecté.
Si on n'y prête pas attention, le bébé pense que ce qu'il dit n'est pas important et alors que lui-même n'est pas important.
Le bébé peut alors renoncer à communiquer, il devient un objet. (Exemple, un bébé qui mange mécaniquement, qui se contente d'ouvrir la bouche.)
Lorsque qu'un bébé ou un petit enfant est agressif sans raison apparente, il est important de se poser la question de ce qu'il dit.
Le comportement de l'enfant est une façon de dire les choses.


Lorsqu'on s'occupe d'un bébé:

Ne pas hésiter à répéter plusieurs fois ce que l'on va (lui) faire pour que le bébé s'y prépare:le rythme d'un bébé n'est pas le même que le nôtre, il a besoin de plus de temps.

Il est important de lui faire sentir que par moment on est là rien que pour lui (pendant le change par exemple), même si les autres, à côté, rouspétent. Il est important de ne pas couper le lien avec celui dont on s'occupe.

Il est important aussi d'être en accord avec ce que l'on dit, sinon l'enfant le sent et il ne comprend plus ce qu'il se passe, ce qui est dit, ça n'a plus de sens.
On met l'enfant dans cette situation lorsqu'on demande à un enfant d'aller faire un bisou ou dire pardon quand il vient de faire mal à un autre enfant par exemple.
Bien souvent, l'enfant n'est pas encore prêt à le faire. Cela ne correspond pas à son état émotionnel. Lui, il est encore en colère par exemple.
C'est la même chose quand un enfnat s'est fait mal et qu'on lui dit de ne pas pleurer et que ce n'est pas grâve, alors que pour lui c'est important.
Il est important d'être en empathie avec lui, de son côté.

La régularité des choses est également importante. De cette façon, petit à petit,  il peut prendre appui dessus, faire confiance.
Si on dit quelque chose, il est important de le faire, pour ne pas perdre la confiance.

Parfois, en intervenant auprés d'un enfant, on peut l'empêcher de découvrir ses compétences.
Par exemple, si on endort un enfant, on l'empêche de découvrir qu'il sait s'endormir seul.
On peut le lui faire redécouvrir petit à petit, par étape progressive, tout d'abord en restant auprés de lui,de son lit, puis, quand il est prét, on le laisse s'endormir seul.

Les pleurs sont aussi une façon de dire quelque chose.
Il est alors important de décripter ce qu'ils expriment: un besoin, une habitude, une envie?

Il est important de faire confiance aux capacités de l'enfant, mais aussi de faire confiance à ce que l'on va apporter à l'enfant. ( Je lui ai apporté tout ce qu'il fallait, maintenant il va pouvoir s'appuyer dessus, de la même façon qu'il se sert de son doudou. Winnicot appelle cela l'auto-maternage)

Lorsqu'on protége l'activité d'un enfant, c'est comme cela qu'on lui apprend à partager( c'est lui montrer que son activité est importante. Petit à petit il comprendra alors que l'activité des autres est importante aussi. Puis il prendra conscience qu'ils peuvent avoir envie de jouer à la même chose que lui, et enfin seulement il sera prêt à partager).
S'il n'a pas envie de partager, et bien il en a le droit.

Le partage de notre temps entre tous les enfants, c'est notre préoccupation et non celle des enfants. On a pas à leur demander d'en tenir compte et cela ne leur apprend absolument pas à partager.
Si on dit à un enfant d'attendre, par exemple, parce qu'on doit s'occuper d'un autre, on lui apprend juste: il y a d'autres choses plus importante que toi.

Attention à la proximité avec le bébé. L'utilisation de porte-bébé ou d'écharpe de portage, qui place le bébé très proche dans le contact corporel, ce n'est pas la place du professionnel, mais celle du parent. C'est respecter la place du parent que de ne pas les utiliser.


tdnr.jpg

Hors ligne

#2 29-10-2009 20:52:26

babou 74
MODERATEUR !
Lieu : QUELQUE PART EN HAUTEUR
Inscription : 18-11-2006
Messages : 62 504
Site Web

Re : Conférence Pikler

Merci Ladybug
tout comme pour l'autre discussion ,   http://forum.assistante-maternelle.biz/ … 7#p1136717
je l'épingle également


Apprends moi à faire tout seul M  Montesssori
INDEX ALPHABETIQUE

bab_fo10.gif              contacter.un.moderateur@gmail.com

Hors ligne

#3 29-10-2009 21:16:16

lycanthe
Membre
Lieu : Pyrénées Atlantiques (Bearn)
Inscription : 10-03-2008
Messages : 10 283
Site Web

Re : Conférence Pikler

coucou
j'ai juste survolé pour le moment!
mais merci Ladybug! je le relirais une autre fois à tête reposée!
big_smile


090520040003322943698057.jpg mignon, non? smile qui a dit qu'ils étaient  forcément méchants sad
assistante maternelle de 3 monstics!

Hors ligne

#4 29-10-2009 21:46:51

labelette
Membre
Lieu : ici et maintenant
Inscription : 10-12-2008
Messages : 3 666

Re : Conférence Pikler

bonsoir,
j'ai lu tes 2 posts, c'est tres interressant smile
merci de prendre du temps pour nous faire partager cela smile


"Mieux vaut qu'il pleuve aujourd'hui, plutot qu'un jour ou il fait beau"
(proverbe breton)

Hors ligne

#5 29-10-2009 22:30:55

yokotsuno
Membre
Inscription : 24-03-2009
Messages : 2 268
Site Web

Re : Conférence Pikler

bonsoir ladybug ,
je viens d' imprimé tes notes , j' éspère que cela ne te dérange pas ? , car je préfère lire sur du papiers et quand j' ai commençé à lire ton post ... je me suis dis que j' allais souvent y revenir !   wink
merçi chaleureusement à toi et bonne soirée     smile


INDEX ALPHABETIQUE : cliquez ici
lorsque tu veux vraiment une chose , tout l' univers conspire à te permettre de réaliser ton désir , l' alchimiste .

Hors ligne

#6 01-11-2009 11:56:38

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Re : Conférence Pikler

Pas de soucis pour celles et ceux qui veulent imprimer, c'est effectivement plus confortable pour lire.
Je suis bien contente que cela vous interresse! Bonne lecture à tous!


tdnr.jpg

Hors ligne

#7 01-11-2009 12:38:16

4i.modo
Membre
Inscription : 24-07-2006
Messages : 139 793
Site Web

Re : Conférence Pikler

je viens de lire attentivement tout cela smile
y a du bon et du moins bon (à mes yeux) lol
je resume ma pensée par
"tout enfant à une place auprès de tout adulte, mais ne jamais lui donner la place principale"
ne pas sombrer dans les extremes smile
ok pour expliquer certaines choses,  mais à trop expliquer (se justifier?) on lui fait croire qu'il est le nombril du monde et qu'il a son mot à dire en tout...
(repas, propreté,heure du coucher, maniere de se coucher,  sortie, école, activité etc...)
et dès l'entrée en classe il sera désorienté car il devra apprendre ce qui lui a manqué... la frustration due  au nombre d'enfants !
exemples :
-non tu attends ton tour
-non ce n'est pas l'heure de manger
-non tu n'avais pas ce jeu en premier
-non tu dois suivre ton groupe
-non tu en peux pas choisir ceci ou cela
et j'en passe.

je ne dis pas qu'il faut frustrer les enfants exprès, mais que ça fait parti d'un tout.
et à force de demander son avis et de le suivre, d'expliquer ceci ou cela, de se justifier en tant qu'adulte  face à un enfant, on en fait des enfants roi ou pire...

parfois on doit juste replacer chacun:
l'adulte decide
l'enfant  suit.

mais il a le droit de en pas être d'accord smile
mais c'est pas ça qui changera l'avis de l'adulte qui a l'experience et le "savoir"
et tout simplement son rôle de parent, d'assmat, d'instituteur etc... à tenir.

trop souvent, de plus en plus souvent  on inverse les rôles.
preuves :
-le nombre de parents qui courent "enguirlander" un instit qui a puni un enfant sans demander le pourquoi.
-les enfants qui ne connaissent même pas certaines fruits ou legumes car on en leur fait même plus goûter quand ils disent non.
-les enfants qui decident jusqu'à la couleur de la voiture
-les enfants qui jetent de coere un cadeau car passez bon pour lui
-les enfants qui decident si ils vont oui ou non chez mamy/l'assmat/en classe poussant les parents culpabilisés à prendre un cp pour ceder!
-les enfants mangeant des bonbons à 10mn du repas pour que les parents n'aient pas à les gronder
-les enfants qui cassent un jouet et l'ont remplacé dès le  lendemain
-des enfants refusant à 3 ans un vetement parce qu'il ne "plait" pas et maman court en chercher un autre
-ler nb d'enfants  qui a 10 ans n'ont jamais refais leur lit eux même (une couette à tendre!)

etc...

aie... je sens que je vais me faire des enemis lol

Hors ligne

#8 01-11-2009 16:13:42

aeth
Membre
Inscription : 23-06-2009
Messages : 34
Site Web

Re : Conférence Pikler

Alors la 4i...








ALORS LA....










chui bien d'accord avec toi pour une fois ;-)



Tes notes sont intéressantes Ladybug, mais faut pas tomber dans les extremes non plus.

Par contre je viens d'un autre post où tu disais "les bisous les calins c'est pour les parents" je trouve ça dommage, ça déshumanise, comme si l'enfant devenait un peu objet.

Hors ligne

#9 01-11-2009 17:21:24

4i.modo
Membre
Inscription : 24-07-2006
Messages : 139 793
Site Web

Re : Conférence Pikler

lol
non je suis  ok avec cette methode dans la limite de certaines choses smile
du raisonable quoi smile

ladybug est très impliquée et on sent son professionalisme et son envie de faire au mieux smile
je suis sure qu'elle  ajuste ces préceptes de maniere idéale smile
et ça c'est super wink

Hors ligne

#10 01-11-2009 17:42:15

babou 74
MODERATEUR !
Lieu : QUELQUE PART EN HAUTEUR
Inscription : 18-11-2006
Messages : 62 504
Site Web

Re : Conférence Pikler

coucou
comme pour toute "methode" , il suffit d'adapter à sa propre situation
et comme je le dis souvent , on prend l'orientation , l'influence , l'idée , la tendance , ...etc.. mais pas la "méthode" stricte smile

Et puis surtout , il y a la theorie ....et la pratique
et parfois la pratique ne correspond plus du tout à la théorie que nous avions trouvée si bien smile


Apprends moi à faire tout seul M  Montesssori
INDEX ALPHABETIQUE

bab_fo10.gif              contacter.un.moderateur@gmail.com

Hors ligne

#11 01-11-2009 18:10:26

rachel21
Membre
Lieu : au soleil dans mon jardin
Inscription : 17-02-2008
Messages : 4 258
Site Web

Re : Conférence Pikler

je me suis vraiment régalée à lire tes 2 posts.

j'ai trouvé très interessant tout ce que tu as écrit même si je ne suis pas d'accord sur tout . J'applique certaines choses sans savoir que c'est cette méthode, et sur d'autes points je ne réagis pas de la même manière. Comme dit babou j'adapte à ma propre situation.

En tout cas merci pour ce partage d'informations c'était un régal (oups je me répète)


femme-gif-196.giffemme-gif-157.gif
vous nous avez reconnues?

Hors ligne

#12 01-11-2009 19:54:18

Sandy44
Membre
Inscription : 07-06-2009
Messages : 1 355
Site Web

Re : Conférence Pikler

merci Ladybug !!

j'adore tout ce qui touche aux explications et aux théories pour comprendre les enfants et savoir comment gérer tout ce qui les touches.

Le truc qui me chiffonne dans toutes ces théories (genre Montessori, Dolto, Pickler et j'en passe) c'est qu'il ne faut pas tout prendre à la lettre ... mais dans ces cas là, que doit on faire pour le bien de l'enfant sans qu'il n'y ai des répercussions dans l'avenir ? quelles sont les bonnes choses à suivre ou à faire ?

Je me dis parfois que je fais mal certaines choses avec mes propres enfants alors j'essaye d'appliquer certains conseils donnés dans ces théories mais sont elles les bonnes ?

C'est un peu comme la théorie de la punition : doit on punir ou expliquer le mauvais acte sans punir ? ou bien la fessée : le châtiment corporel est à banir et puis parfois on nous dit qu'une fessée ça traumatise pas ....

Je m'excuse si je sors du contexte et que cela peut faire débat mais voilà, je voulais juste exprimer mon sentiment d'incertude face aux besoins de l'enfant et comment l'aider à bien évoluer psychiquement, physiquement et psychologiquement. Et que je me sens perdue devant toutes ces théories où on ne sait plus trop qui écouter et qui remettent en cause ma façon d'éduquer mes enfants et que je ne souhaiterais pas que mes erreurs je puisse les affliger sans le vouloir aux enfants que je garderais par le futur dans mon métier d'ass mat.


gif-anime-papillon-9-gratuit.gif

Hors ligne

#13 01-11-2009 20:59:25

babou 74
MODERATEUR !
Lieu : QUELQUE PART EN HAUTEUR
Inscription : 18-11-2006
Messages : 62 504
Site Web

Re : Conférence Pikler

et oui , comme dit plus haut wink

il y a la theorie.... figée  ....et la pratique mouvante....

et parfois la pratique ne correspond plus du tout à la théorie que nous avions trouvée si bien big_smile
Et je sais de quoi je parle , puisque que l'on m'a inculqué et que j'ai pratiqué Montessori et Pickler pendant des années lol


Apprends moi à faire tout seul M  Montesssori
INDEX ALPHABETIQUE

bab_fo10.gif              contacter.un.moderateur@gmail.com

Hors ligne

#14 01-11-2009 21:18:04

nounoujulie
Membre
Inscription : 08-05-2009
Messages : 6 060
Site Web

Re : Conférence Pikler

j'ai lu je suis d'accord avec certaines choses mais pas d'autres
a peu prés les memes que 4i il ne faut pas abuser le soucis c'est qu'on entre dans une modification de société plus que 1,2 voir 3 enfants maxi , les pe qui les ont de plus en plus tard car prévaut sur la carrière etc....
donc cela affecte notre comportement vis a vis des enfants plus leste avec eux etc...
mais bon parfois faut pas pousser dire non a du bon aussi et ne pas vouloir tout expliquer aux enfants aussi


Avant, j'avais des principes maintenant j'ai des enfants.

Hors ligne

#15 02-11-2009 11:06:12

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Re : Conférence Pikler

Oui, évidement d'accord avec tout ce qui se dit. Ces théories ne sont pas des recettes de cuisine à appliquer comme ça.
Mais alors ça soulève une question.
La théorie, ça sert à quoi?
A mon avis, ça sert à donner du sens à ce qu'on fait:
Pourquoi je ne donne pas de fessée, pourquoi je ne fais pas à la place de l'enfant, pourquoi je ne punis pas, pourquoi j'installe une table à hauteur d'enfant...
Parce que je considère l'enfant d'une certaine manière, que je crois en certaine valeur, que je me suis forgée une éthique professionnelle.
Pikler, Montessori et les autres ont réfléchi à ses questions-là et nous font partager les réponses qu'elles ont trouvées. Ce sont les leur. Nous, on peut en inventer d'autres.
Alors, pour répondre à Sandy44, ce qui doit nous guider, c'est la manière dont nous considérons ces enfants et bien garder ça en mémoire.
Si je considére l'enfant comme une personne et bien qu'est-ce que ça implique dans ma manière de faire avec eux?
Si je lui fais confiance, qu'est-ce que ça implique dans ma manière de faire?
Etc...
Mais aussi, Où est ma place d'adulte, où est sa place d'enfant...

Lire ces théories peut aider à réfléchir à tout ça, et aprés, on fait en fonction de nos limites, de ce qu'on supporte, de ce qu'on se sent de faire en accord avec ce qu'on pense.


tdnr.jpg

Hors ligne

#16 02-11-2009 12:15:35

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Re : Conférence Pikler

D'accord avec vous 4i et creamy, certaines personnes pensent qu'écouter les enfants veut dire faire ces 4 volontés. Jamais de la vie!!!
Qu'est-ce que ça veut dire écouter un enfant:
Je prends un exemple.
On doit sortir, l'enfant qu'on garde veut rester jouer.

Ne pas l'écouter, c'est lui dire: ''c'est comme ça, on doit y aller''.

L'écouter n'est pas: ''ok, tu ne veux pas sortir alors on reste''

L'écouter c'est : ''J'ai vu que tu voulais encore jouer. Là, on doit sortir. Quand on rentrera, tu auras un moment pour continuer ton jeu.''

Dans une proposition comme celle-là, je n'ai pas l'impression de me justifier, je reste à ma place d'adulte et lui à sa place d'enfant.
ça prend 2 secondes, souvent ça évite les pleurs, et même s'il pleure, et bien il a le droit de ne pas être content.
Je crois évidement que faire croire à l'enfant qu'il peut décider de tout est néfaste pour lui, c'est un leure, ce n'est pas l'aider à apprendre à gérer sa frustration.
Je crois que Montessori, Pikler, Dolto, etc, ne disent pas autre chose.


tdnr.jpg

Hors ligne

#17 02-11-2009 12:35:00

4i.modo
Membre
Inscription : 24-07-2006
Messages : 139 793
Site Web

Re : Conférence Pikler

c'est exactement ce que je voulais dire wink
on peut expliquer mais ne pas ceder... lol

Hors ligne

#18 02-11-2009 14:43:28

4i.modo
Membre
Inscription : 24-07-2006
Messages : 139 793
Site Web

Re : Conférence Pikler

creamymagie a écrit :

pour reprendre ton exemple, c'est a nous de réfléchir : est ce que notre sortie est indispensable ? est ce qu'on doit absolument rompre le moment de jeu de l'enfant ? pourquoi notre désir serait plus fort que le sien ?
l'enfant est l'égal de l'adulte
faire prévaloir notre décision avant la sienne revient a un rapport de force
.....etc

je pense que si on prevoit une sortie c'est pour uen raison précise big_smile
donc pourquoi se poser toutes ces questions?
on explique  qu'on sort, et que le jeu sera tel quel au retour.
et on y va smile
sinon on a pas fini ...
avec 4 enfants  en accueils + les 2 miens  la journée serait fini quand j'aurais fais l'inventaire des questions ...
et on aura rien fait du tout!
surtout que les sorties sont pour  eux (ben oui, jeux, parcs etc..)
ou
"au pire" recuperer les grds à l'école lol

Hors ligne

#19 02-11-2009 16:24:06

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Re : Conférence Pikler

Oui, oui, mille fois oui!!!
Je crois que c'est vraiment quand ils sont petits comme ça qu'il faut les aider à gérer leur frustration, les accompagner, pour qu'il se rendent comptent que ce n'est pas la fin du monde.
(d'ailleurs, je suis en train de me dire que sans doute que les personnes dont tu parles sur ces sites, Creamy, n'ont pas appris à le faire, à différer, c'est sans doute pour ça qu'elles ne peuvent pas comprendre ce que tu dis!!!)
Il faut des limites pour se construire, c'est ''contenant'' comme disent les psy.
C'est la dessus que les enfants s'appuient pour grandir.
Pour avoir travaillé auparavant avec des jeunes qui n'avaient pas eu ça, je sais, parce que je l'ai vu, combien c'est destructeur!
S'ils n'ont pas de limites, les enfants les cherchent jusqu'à ce qu'ils les trouvent et cela peut aller très très très loin, jusqu'à se mettre gravement en danger!
Et trop de latitude, de ''discution''peut être destabilisant et insécurisant pour les mêmes raisons.
Notre ''mission'' est de leur donner tout ce qu'il faut pour qu'ensuite ces enfants puissent vivre dans notre société(ces personnes l'ont sans doute oublié!!!), mais tout est dans la manière de le faire, évidement.
Savoir être ferme sans faire de l'autoritarisme,
Savoir écouter sans se noyer dans la parole de l'autre
Savoir reconnaitre ses erreurs sans faire preuve de faiblesse
Savoir laisser s'exprimer les potentialités de l'autre sans laisser faire n'importe quoi
Savoir faire confiance à soi
...à l'autre
C'est pas de la tarte notre job!!!


tdnr.jpg

Hors ligne

#20 02-11-2009 18:53:25

Sandy44
Membre
Inscription : 07-06-2009
Messages : 1 355
Site Web

Re : Conférence Pikler

non c'est pas de la tarte nos jobs : maman et ass mat .... que de remises en questions mais comme dit 4i si on se pose trop de questions, la journée passerait sans qu'on est eu le temps de rien faire !!!!
Mais c'est interessant tous ces points de vues ... ça aide à y voir clair et à ce dire que l'on ne fait pas forcément les choses mal, faut juste trouver le juste milieu !!!


gif-anime-papillon-9-gratuit.gif

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB