Forums des assistantes maternelles et des parents employeurs

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Charte du forum, Comportement & Modération : cliquez ici
Accèdez directement à l'index articles & infos du forum : cliquez ici
Découvrez : le club privilège - les petites annonces gratuites - les activités et coloriages gratuits

#141 13-12-2013 21:52:50

Luceuh
Membre
Inscription : 17-01-2012
Messages : 8 753
Site Web

Re : propreté... c'est quoi?

wink

il faut voir le règlement intérieur de l'école, en général il précise qu'un enfant qui n'est pas propre ne pourra pas être accepté

"L'école maternelle n'est pas obligatoire. Elle est gratuite.

Les enfants français et étrangers peuvent y être accueillis à 3 ans. Ils peuvent également être admis dans la limite des places disponibles s'ils ont atteint l'âge de deux ans au jour de la rentrée scolaire, à condition qu'ils soient physiquement et psychologiquement prêts à la fréquenter.
"

(code de l'éducation, la fin du texte peut être interprêté comme le fait qu'un enfant qui n'est pas propre à la sieste n'est pas physiquement et psycho prêt, et c'est d'ailleurs peut être le cas.

Hors ligne

#142 14-12-2013 19:59:38

magrande22
Membre
Lieu : L Ain
Inscription : 20-04-2013
Messages : 337
Site Web

Re : propreté... c'est quoi?

Merci beaucoups leuceuh.

Hors ligne

#143 17-12-2013 10:29:30

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Re : propreté... c'est quoi?

magrande22 a écrit :

Oups..... La question est que faire si elle s oublié pendant la sieste chez moi lundi ? Et est ce que le maître à le droit de la renvoyer de l école ?

Je sais que l école est obligatoire à six ans.

Merci d avance pour vos reponses

Bonjour,
Je ne sais pas si vraiment il a le droit de lui interdire d'aller à 'école pour cela... il faudrait que le parents discute avec le directeur...

Je me souviens, lorsque je travaillais dans les écoles maternelles pendant le temps de cantine, il y a de cela quelques années, et bien il m'est arrivé de mettre des couches à un enfant pour la sieste... Comme quoi, des solutions sont envisageables... wink

Maintenant, il faut voir le comportement général de l'enfant, voir si elle a des accidents à d'autres moments et voir avec l'école comment cela peut se gérer si l'enfant, en dehors de ça est prête pour l'école.


tdnr.jpg

Hors ligne

#144 05-01-2014 11:10:03

magrande22
Membre
Lieu : L Ain
Inscription : 20-04-2013
Messages : 337
Site Web

Re : propreté... c'est quoi?

Bonne Année 2014.........

Merci pour vos réponses.

Hors ligne

#145 30-01-2014 13:32:48

keldu28
Membre
Inscription : 14-03-2013
Messages : 132
Site Web

Re : propreté... c'est quoi?

valica a écrit :

Voici un article que certaine(s) attendai(en)t avec (im)patience !  wink

désolée pour la longueur, mais difficile de faire mieux! et je n'ai pas tout mis!  tongue




valica c'est so lol je me permets d'intervenir sur ton post pour y mettre ton texte complet ainsi que le pense bête, tu as fait un travail remarquable.....
je ne sais pas trop comment faire car va y avoir répétition...bon je mets et on verra après:
j'ai mis l'intégralité du texte


                         "LA PROPRETE" 


QU’EST-CE DONC …

-    se laver les mains, seul et spontanément avant et après les repas, après le passage aux toilettes, au retour de promenade ou de toute activité "salissante" …
-    se brosser les dents après chacun des 4 repas, sans crépir le lavabo, le carrelage et les vêtements… 
-    peindre et dessiner sur le support proposé sans badigeonner, la table, le sol, les vêtements et autres…
Et aussi :
-    faire pipi dans la cuvette sans arroser la lunette, le couvercle ou les murs quand on est un garçon,
-    ne pas laisser la gou-goutte par terre ou dans la culotte quand on est une fille,
-    jeter le papier souillé dans la cuvette sans préalablement exercer ses dons artistiques en repeignant les murs en marron, verdâtre ou autre…
mais… c’est d’abord apprendre à se passer de la couche-culotte !


… L’APPRENTISSAGE DE LA PROPRETÉ ?

    Un but à atteindre à une date précise ? (au hasard : entrée à l’école !) Une nécessité ? Une grande question éducative? Une économie financière et une double corvée de moins ! (les courses et les changes ! )
Ou un savoir-faire à laisser venir naturellement, comme la marche, la parole, l’usage de la cuillère, etc.


AU JUSTE… QU’EN EST-IL ?

    Il se dit aujourd’hui (chez les pédiatres et lors des formations aux métiers de la petite enfance) que la "propreté" ne peut s’acquérir tant que l’enfant ne descend et ne monte pas les escaliers seul… Cela signifie que l’enfant possède une maîtrise musculaire satisfaisante. Retenir pour descendre, pousser pour monter, donc retenir les matières pour qu’elles ne sortent pas anarchiquement, les expulser lorsqu’on est sur le siège approprié ! En bref, "maîtriser les sphincters"  
    Oui, mais…
Qu’appelle t’on monter et descendre les escaliers seul ?
En se tenant à une rampe ou un mur ? En s’arrêtant à chaque marche pour assurer sa stabilité, prendre son élan, guetter un encouragement ? En se forçant maladroitement pour faire plaisir à un adulte ou éviter une réprimande ? Ou Pratiquer les escaliers sans se poser plus de question qu’en courant après une balle !  Il y a matière à réfléchir sur la réelle maîtrise musculaire d’un enfant…
    Mais… et oui, encore un mais !  Si le seul contrôle des sphincters suffisait, se serait trop beau.

En fait, quatre conditions sont requises pour que la propreté puisse s’acquérir naturellement, spontanément, efficacement, et surtout… sainement !

-  1 - la maturité physiologique (maîtrise des sphincters) On a déjà vu en détail !

-  2 - la maturité des nerfs sensitifs (perception de la sensation "de plein", d’imminence)
    Une personne adulte qui sous anesthésie ou paralysé ne possède plus sa capacité sensitive est incontinente (incapacité à contenir)… Comment retenir ou expulser quelque chose si on ne perçoit pas qu’il y a quelque chose à retenir ou à expulser ? Il est donc in-dis-pen-sa-ble que l’enfant perçoive que sa vessie et ses intestins sont pleins, et que cela "arrive au bord", et que la sortie est imminente…
En la matière, on ne dispose pas de test aussi facile que celui des escaliers !
Donc sans maturité sensitive, pas de propreté. La volonté n’est  absolument pas enjeu là dedans!

-  3 - la maturation intellectuelle (capacité de comprendre le lien entre ce qu’il ressent et le fait de se soulager dans un lieu approprié)
    Avant qu’un enfant la comprenne et la retienne,  combien de fois faut-il lire la même histoire (et à combien de questions par page faut-il répondre)? L’enfant peut entendre répéter 1 000 fois le lien entre la sensation et ce qui va sortir, la relation entre pipi-caca et le pot. Mais tant qu’il ne les perçoit pas, de lui-même, comme une évidence et une utilité il ne sera pas capable de se passer de la couche. Et ni les réprimandes, ni les punitions, ni les tapes sur la couche n’accélèrent le processus… au contraire !
    Chez l’enfant rien ne s’apprend sans répétition longue, très longue, patiente, très patiente!
Mais chez l’adulte, ne faut-il pas quelques répétitions avant de parvenir à intégrer le sens, l’utilité, la procédure des choses nouvelles ?

-  4 - la maturation affective (c’est le désir de grandir, de franchir des étapes)
    La pire! La plus exaspérante pour les parents! La plus difficile à appréhender, à accepter!
"Pourquoi n’est-il pas propre alors que son cousin plus jeune l’est, lui et depuis longtemps?" "Pourquoi veut-il m’embêter, il fait bien chez mamie et pas à la maison ?" "Pourquoi ne veut-il pas grandir ? "   
Un mot clé : CONFIANCE
    Confiance en soi : "je sais faire plein de choses, j’ai envie de faire ça aussi" "je sais que je peux maintenant, je ne risque rien d’essayer" etc.
    Confiance en l’adulte : "il ne me grondera pas si je me rate", "elle n’arrêtera pas de me dorloter  si elle ne me met plus sur la table à langer", "ils ne resteront pas plantés devant moi à me regarder sortir MON truc ! (Est-ce qu’ils aiment eux, les grands, qu’on les observe sur leur trône ?)"
    Sans confiance, personne n’avance sûrement et ne va loin ; un enfant moins que quiconque.?


CONCRÈTEMENT !

1 – maîtrise du sphincter annal à partir de 18 – 21 mois (à la période de la préhension fine : mettre des petits cailloux dans une bouteille) (tout seul !)

2 – maîtrise du sphincter vésical (plus fragile) autour des 2 ans (nécessité que la conscience soit active au début, d’où les fuites quand l’enfant joue ou dort profondément…)

3 et 4 – en fonction de chaque enfant, son environnement, la pression des adultes, leur bienveillance leur "patience", tellement de choses subjectives… "en principe", à 4 ans, c’est bouclé… mais ça peut durer encore quelques mois sans que cela ne soit un problème. 75% des enfants sont propres à 3 ans et 90% à 4 ans…il reste donc un individu sur dix qui accede à la « propreté » après 4 ans…


LES  ENJEUX

         POUR LES PARENTS

    La "propreté" est un enjeu social. Pas de propreté : pas d’école, pas de piscine publique, etc.
Mais il n’y a pas que ça, autrefois c’était des heures de langes à faire bouillir et à passer au battoir, aujourd’hui c’est un budget énorme et un stockage encombrant… une contrainte hebdomadaire que les parents ont hâte de voir disparaître !

    L’acquisition de la propreté est souvent vécue comme un élément d’évaluation de la compétence parentale, au même titre que le sommeil seul, la politesse, etc. surtout pour la mère…
Les pressions extérieures ont un impact énorme sur l’attitude des parents… "Comment ! il n’est pas encore propre ? Moi, le mien au même âge…" ou bien "S’il refuse d’aller au pot c’est qu’il ne veut pas couper le cordon…" sous entendu : c’est maman qui refuse de le laisser grandir…

    POUR L’ENFANT

    C’est l’ambivalence. L’envie de grandir en même temps que l’envie de rester bébé, besoin de faire comme les grands mais aussi de garder les câlins. L’envie et le besoin de faire plaisir aux parents et de s’opposer à eux… Comme il sera passé fièrement du biberon au bol pour le petit déjeuner, mais redemandera un bibi le soir, comme il aura lâché la main de maman pour marcher comme un grand et refusera un jour de sortir sans être porté, il passera au pot puis redemandera la couche ou remouillera sa culotte. Ça répond à un besoin de se rassurer, besoin d’expérimenter. Pour sûr, il y a matière à user fortement la patience des adultes chargés de l’éducation. Pourtant, plus grande est la patience, plus bienveillants sont les encouragements plus brève devrait être cette étape.

En effet, c’est à l’enfant d’apprendre à maîtriser son corps, pas à l’adulte de maîtriser le corps de l’enfant. La trop forte contrainte en apprentissage génère toujours des problèmes. En l’occurrence, énurésie secondaire et régression sont les plus flagrants outre la cohorte des complications psychologiques.

    La perte d’une partie de soi. L’urine et les selles que l’enfant évacue sortent de lui. Il ne peut comprendre pourquoi une part de lui est salle et doit être jetée. Cela explique la peur des w.c. ou le refus de tirer la chasse. Il est donc important qu’il sache que ce processus est normal et qu’il soit rassuré. Inutile donc de stigmatiser avec des moues de dégoût et un vocabulaire antipathique ! 

Les enjeux de l’apprentissage de la propreté sont capitaux.

    Cela participe, comme la tétée à la découverte du corps, par l’intérieur. Un enfant découvre ses mains, joue durant des heures à regarder bouger ses doigts. Plus tard, perçoit que c’est par sa volonté qu’ils bougent. De même, il perçoit l’intérieur de son corps par la succion, le plaisir de la satiété, la gêne procurée par une vessie pleine ou des intestins qui gargouillent et la satisfaction de se débarrasser de ces désagréments. Il découvre ensuite la force de sa propre volonté qui lui permet de retenir puis de pousser pour évacuer.

    La manière dont il percevra la partie de son corps qui sert à l’élimination des déchets est liée directement à l’attitude des adultes. Les individus qui changent la couche pleine d’un enfant en utilisant un vocabulaire péjoratif (salle, écœurant, puant, dégueulasse, etc.) en manifestant du dégoût, puis de l’exaspération quand ils pensent que le pot pourrait être utilisé, donneront une image négative de la partie du corps située dans la culotte. Entraînant une dévalorisation de celle-ci qui comprend aussi les parties sexuelles. Ainsi de nombreux troubles de la sexualité sont directement liés au mode d’apprentissage de la "propreté !" (Notamment chez les filles pour lesquelles l’hygiène de cette zone est particulièrement importante et chez lesquelles la confusion entre les orifices est entretenue par excès de "pudeur" des adultes.)


"APPRENTISSAGE : A TABOUS,  PRÉCOCE,  FORCE…"

- Qui n’a vu un tout petit dans le bain tirer vivement sur sa verge ou écarteler sa vulve, mettre les mains dans la couche ou le pot et les admirer ou même les porter à la bouche ou vu ramasser sa selle évacuée dans le jardin et l’offrir à sa maman ?
Propos d’adulte : "Il est tordu ce gosse" "C’est dégoûtant!" "Ca va pas la tête ? Lâche ça tout de suite!"
La réalité : Comme l’enfant a admiré ses doigts, mâchouillé ses orteils, chatouillé son nombril, tiré ses cheveux, il a besoin d’observer, de toucher cette partie du corps habituellement inaccessible. Comme il a eu besoin de découvrir les aliments de ses mains, en les pétrissant, les mélangeant, barbouillant la table, le bavoir et le visage, avant de les porter à la bouche, il a besoin de toucher, regarder, sentir, goûter les excréments avant de s’en débarrasser. C’est l’adulte qui devra expliquer que les excréments ne sont pas comestibles, et qu’ils contiennent des microbes dangereux pour la santé. Mais il conviendra d’être persuasif avec patience plutôt qu’avec jugement. Le résultat sera plus efficace (pas de risque de recommencer en cachette) et pas traumatisant !

- Qui n’a vu un enfant s’oublier pendant qu’il joue ou qu’il regarde la télé ?
Propos d’adulte : "Il ne pense qu’à jouer. Je le laisse dans son pipi (ou son caca), comme ça il apprendra ! "
La réalité : Oui, bien sûr, heureusement qu’à cet âge le jeu est plus important que quoi que ce soit d’autre. Et c’est même très bien s’il est capable de se concentrer à ce point sur quelque chose qui l’intéresse. Nous-même adultes ne nous retenons-nous pas au point d’en avoir mal au ventre parfois, ou n’oublions-nous pas l’heure d’un rendez-vous quand nous sommes très très occupés ?  Laisser un enfant salle, sous le fallacieux prétexte de "lui apprendre" ne lui enseigne rien de positif. Incompris, humilié, il risque de faire "marche arrière"… Il convient d’être patient, et de proposer le pot régulièrement pour éviter cela !

- Qui n’a expérimenté, lors du change d’un garçonnet, la douche de pipi, généralement sur la couche propre ? Le phénomène existe aussi chez les filles, mais anatomie oblige, en moins spectaculaire !
Propos d’adulte : "Il le fait exprès pour m’embêter!" Ou bien " C’est parce qu’il est au propre qu’il fait pipi, il n’a pas envie de mouiller un peu plus la couche déjà salle!" etc.
La réalité : C’est un réflexe physiologique de survie totalement dénué de contrôle mental ! De même que la chaleur fait transpirer, le froid provoque la chair de poule, quand les reins, la vessie, le ventre sont à l’air, la réaction du corps est d’uriner. L’enfant ne choisi pas plus d’uriner à ce moment la que de frissonner…

- Qui n’a vécu ou entendu parler d’enfants propres à 9 mois ?
Propos d’adultes : "Le mien était propre à 9 mois et il ne s’en porte pas plus mal !","C’est tout à fait possible, la preuve !", "C’est une question de volonté et d’efforts de la part des parents" etc.
La réalité : Outre le réflexe physiologique cité précédemment, le fait de poser un pot sous les fesses d’un enfant à des heures régulières provoque un réflexe conditionné. Si cette action est répétée avec "stratégie" (peu après le repas, le matin au réveil, etc.), la couche restera sèche entre deux pots !

    C’est en provoquant des situations identiques, dans des conditions identiques qu’on obtient d’un animal qu’il aboie ou attaque, qu’il fasse le beau ou une léchouille sur demande ! (Voir l’histoire du chien de Pavlov.) Le travail du réflexe conditionné (réaction non consciente et non volontaire provoquée par une stimulation sensitive ou sensorielle) s’appelle le "dressage".
    Apprendre la propreté à un enfant en utilisant ses réflexes physiologiques et en créant des réflexes conditionnés relève du dressage. Ce dressage mutile une expérience indispensable au développement psychique et affectif d’un individu. Toutes les étapes décrites précédemment et bien d’autres, qui sont cruciales pour permettre à un individu de se construire sont supprimées. L’enfant se construit avec des "trous" dans son expérimentation, la perception de son corps, la compréhension des fonctions de celui-ci. Cela ne l’empêchera évidemment pas de "grandir normalement". Mais des troubles de la personnalité, ou du comportement, voire des pathologies seront installés définitivement.

Selon les étapes qui sont occultées, le forçage ou le dressage produiront des individus :

-     manquant de confiance en eux ou incapable de faire confiance aux autres, même aux proches (On m’a contraint à faire quelque chose sans attendre que j’en éprouve l’envie ou le besoin)
-     avares (Je refuse de donner ce qui est "moi"),
-    méticuleux à empoisonner la vie de l’entourage familial ou professionnel (En permanence à la recherche de performance, comme les "grands" avec moi quand j’étais bébé)
-    d’un ordre à la limite de la maniaquerie en surface derrière lequel se cache une négligence relevant parfois de la crasse. (Je fais plaisir à mes parents, pour ne pas les peiner ou provoquer de sanction, mais je ne comprends pas ce qu’ils me veulent)
-     collectionneurs de débuts de collections (Je cherche à quoi servent ces "bouts" que je produis chaque jour)
-    à la sexualité bridée, fermés à l’épanouissement. Notamment chez les femmes qui ne s’abandonnent pas volontiers au plaisir (cette zone est honteuse, salle, etc.)

Et bien d’autres… hélas ! Qui relèvent tellement du registre de la "personnalité" d’un individu, avec parfois un atavisme paternel ou maternel si flagrant qu’il ne viendrait à l’esprit de personne (ou presque) de chercher les causes dans la manière d’éduquer l’enfant à la propreté ! Et pourtant…


"POUR  INITIER LA PROPRETE" - Voir page annexe


CONCLUSION

"La propreté" est le nom donné au fait de quitter les langes définitivement, au fait d’acquérir l’autonomie en matière d’excrétion annale et vésicale ! Le mot lui-même connote le passage d’une manière péjorative. La marche, le langage sont des mots qui n’entraînent aucun jugement de valeur. La propreté, elle, sous-entend qu’un enfant tant qu’il n’a pas atteint cette autonomie particulière est un être salle !  Voilà matière à réflexion sur le poids culturel, social, moral, philosophique, que l’on fait porter à cette étape de la vie.
Il est intéressant d’observer comment d’autres peuples (aujourd’hui ou en d’autres temps pas si lointains) abordent cette étape de la vie…


SOURCES :

-  Aldo NAOURI « l’enfant bien portant » et « réponses de pédiatre »
-  T. Berry BRAZELTON «Points forts – de la naissance à 3 ans », « Enfant et son médecin », etc.
-  Cours (sans référence littéraire) de la formation au métier d’Assistante Maternelle
-  Patiente et longue observation personnelle confortant ce que j’ai lu sur le sujet




les modifications signalées par le site ne concernent que des corrections de fautes de frappe! aucune sur le texte! 



*******************

10 / 01 / 09  je rajoute :  Ce document est complété par une fiche annexe intitulée " "pour initier la propreté"par valica" également épinglée par So

bonjour valica est ce que je peux avoir l'article je le veux pour une association qui recoivent des parents avec enfants ?
merci

Hors ligne

#146 11-06-2015 15:37:20

Ladybug
Membre
Inscription : 24-09-2008
Messages : 7 083
Site Web

Re : propreté... c'est quoi?

Bonjour à toutes et à tous!!! smile

Un petit tour ici pour remettre un peu à jour les données de ce post au vue des nombreuses difficultés rencontrées par les enfants ici et chez des collègues près de chez moi...


On continue d'apprendre que la propreté c'est pas avant 18 mois... Merci Brazelton! roll

Et bien c'est faux!

Un enfant est capable de se retenir bien avant ça, et attendre 2 ans et demi, 3 ans complique beaucoup la tâche aux enfants qui sinon est très naturelle et facile...

J'ai même lu récemment un topo à l'attention des pédiatres qui indique que cela provoque des complications si on attend trop longtemps: problème de fuite, etc...


Pour savoir qu'un enfant est prêt à être autonome à ce niveau-là (je le dis comme ça parce qu'un enfant est capable de se retenir bien bien avant ça, mais il a besoin de notre aide pour ne pas faire dans sa couche, c'est-à-dire qu'il faut le mettre au dessus des toilettes car il ne peut pas le faire seul):
il ne met plus tout à la bouche (exit la phase orale)
il n'a pas de problème avec la séparation
il a envie de grandir (et l'adulte l'y autorise!)

Et tout ça, ça se passe, si on observe attentivement les enfants, dès qu'ils acquièrent la marche assurée. Comme quoi, dame nature est bien faite!

Très souvent, ils commencent à tirer leur couche, s'intéresser à ce qui s'y passe, mettre les mains dedans, etc...

Et là, comment on fait?
On présente le pot, on explique à quoi il sert et... On enlève la couche!
On accompagne l'enfant dans cette acquisition, c'est-à-dire que s'il y a des fuites et bien on fait essuyer tranquillement et naturellement tout comme on essuie lorsqu'on renverse son verre, là, c'est pareil, c'est pas plus dégradant. On rappelle le code: on fait dans le pot ou aux toilettes, et généralement, l'enfant acquière cette autonomie très rapidement.

...Si évidement il n'y a aucun enjeu autour de ça, si on traite l'enfant comme une personne, avec respect, etc...

Voilu!

Je trouve tellement dommage qu'on complique la tâche aux enfants alors que c'est si simple sinon...


tdnr.jpg

Hors ligne

#147 02-08-2016 11:24:59

Juliettoune
Membre
Inscription : 21-05-2016
Messages : 34
Site Web

Re : propreté... c'est quoi?

Bonjour
C'est très enrichissant comme post !
Peux tu m'envoyer le complément ? (***** Pas d'adresse mail sur le forum. Les modérateurs.
Merci smile

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB